Sept hommes ont été arrêtés en Egypte après avoir été trouvés en train de fouiller un ancien temple sous une maison à Gizeh, en Egypte. La fouille illégale a révélé les restes d’un temple du Nouvel Empire, probablement l’œuvre du pharaon Thoutmôsis III (le cinquième pharaon de la XVIIIe dynastie).

La fouille a mise au jour de grands blocs de pierre calcaire couverts par des hiéroglyphes : ils appartiennent à un grand temple, a expliqué le ministre des antiquités Mamdouh El-Damaty.

Deux bases de colonnes de granit ont aussi été fouillées, ainsi que sept stèles et une statue colossale en granit rouge, représentant une personne assise, ses bras sont cependant manquants.

Les objets découverts ont été apportés au site archéologique voisin de Saqqarah pour leur restauration et pour des études ultérieures.

Le général de division Momtaz Fathi, directeur de la Police touristique égyptienne, a dit que la découverte remonte à mi-octobre. Les arrestations ont été accomplies grâce aux dénonciations. Lors de son intervention, la police a aussi trouvé des combinaisons, masques et bouteilles de plongée.

La zone de la fouille, appelée Hod Zeleikha, a été déclarée site archéologique. El-Damaty a déclaré que des fouilles ultérieures seront effectuées autour du temple.

Thoutmôsis III, connu comme « le Napoléon de l’Egypte Antique » par ses succès militaires, règne de 1479 à 1425 av. J-C.

Source et Trad :  Marion Juglin
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here