L’énigme des enfants verts

0

Au cours du mois d’août 1887, près de Banjos, en Espagne, deux enfants inconnus sortirent d’une grotte. Ils avaient la peau verte, les yeux bridés et portaient des vêtements faits d’une matière insolite. Ils ne parlaient pas espagnol.

On les confia au juge de paix local qui tenta d’ôter la couleur verte. Mais, il s’aperçut que ce n’était pas du maquillage, mais bien la pigmentation de leur peau.

Pendant presque une semaine, ils refusèrent de s’alimenter. Finalement, ils acceptèrent de manger des haricots frais.

Le garçon, trop affaibli, mourut peu de temps après.

La petite fille survécut.

Peu à peu, sa pigmentation verte disparut.

Ayant appris suffisamment d’espagnol pour s’expliquer, elle raconta qu’elle venait d’un pays sans soleil, où régnait un crépuscule permanent.

Ce mystérieux pays était séparé d’une région lumineuse qu’éclairait le soleil par une large rivière.

« Un jour, un mystérieux tourbillon les avait emportés, elle et son frère et déposés dans la grotte »


La jeune fille mourut en 1892, sans pouvoir nous éclairer d’avantage sur ce mystère.

Cette histoire est très proche de celle des enfants verts qui sortirent d’une grotte de Woolpit (Angleterre), au XIe siècle.

Les enfants verts de Woolpit sont deux enfants à la peau verte qui seraient apparus dans le village anglais de Woolpit au xiie siècle.

Frère et sœur, les enfants verts sont d’apparence normale, en dehors de leur couleur de peau, ils s’expriment dans une langue inconnue et refusent de manger autre chose que des fèves.

Au fil du temps, ils apprennent à se nourrir d’autres aliments et perdent leur couleur verte, mais le garçon, malade, meurt peu après le baptême des enfants. La fille s’adapte à sa nouvelle vie, mais son comportement continue à présenter des signes inhabituels.

PUB UNICEF 2015
Cette histoire n’est mentionnée que dans deux sources médiévales : l’Historia rerum Anglicarum de William de Newburgh et la Chronicum Anglicanum de Raoul de Coggeshall. Elle constitue peut-être un compte rendu confus d’un événement ayant réellement eu lieu, mais il est également possible qu’il ne s’agisse que d’une légende populaire décrivant une rencontre imaginaire avec des créatures souterraines ou extra-terrestres.
         Etrange vidéo de l’UNICEF (ONU) montrant un enfant vert

Les enfants n’aurait pas mangé la nourriture qui leur est présenté, mais semblait affamé.Finalement, les villageois ont apporté des haricots . Ils ont survécu seulement grâce au haricots pendant plusieurs mois jusqu’à ce qu’ils ont acquis un goût pour le pain.

Le garçon est tombé malade et mourrut, tandis que la jeune fille est restée en bonne santé et a finalement perdu sa peau verdâtre. Elle a appris à parler anglais et a ensuite été mariée à un homme du roi de Lynn, dans le comté voisin de Norfolk. Selon certains récits, elle a pris le nom de «Agnes Barre» et l’homme qu’elle a épousé était un ambassadeur de Henri II, bien que ces informations ne sont pas vérifiées. Après avoir appris à parler anglais, elle a fait le récit de leurs origines.

 

Un étrange souterrain

La jeune fille a rapporté que son frère et elle est venue de la « Terre de Saint Martin », où il n’y avait pas de soleil, mais un crépuscule perpétuel, et tous les habitants étaient verts comme eux.Elle a décrit une autre terre « lumineuse » qui pourrait être vu à travers une rivière.

Elle et son frère étaient à la recherche du troupeau de leur père, quand ils sont tombés sur une grotte. Ils sont entrés dans la grotte et erraient dans l’obscurité pendant une longue période jusqu’à ce qu’ils sont sortis de l’autre côté, avant d’entrer dans la lumière du soleil, qu’ils ont trouvé surprenant. Ce fut alors à ce moment qu’ ils ont été trouvés par les moissonneurs.

Plusieurs approches pour expliquer  …

Au fil des siècles, de nombreuses théories ont été avancées pour expliquer cette étrange compte.En ce qui concerne leur couleur verte, une proposition est que les enfants souffraient d’anémie hypochrome , à l’origine connu sous le nom chlorose (venant du mot grec «Chloris», signifiant jaune verdâtre). La condition est provoquée par un très mauvais régime alimentaire qui affecte la couleur des cellules et des résultats de globules rouges dans une teinte nettement verte de la peau. À l’appui de cette théorie est le fait que la jeune fille est décrit comme revenant à une couleur normale après l’adoption d’un régime alimentaire sain.

Il existe deux grandes approches quant à la solution du mystère des enfants verts. Pour certains, c’est un conte populaire typique qui décrit une rencontre imaginaire avec les habitants d’un « autre monde féérique». Pour d’autres, il s’agit du récit d’un événement réel, bien qu’il soit impossible de dire s’il est effectivement dû aux enfants ou s’il s’agit de l’invention d’un adulte.

 

Une explication historique

Le XIIe siècle voit l’arrivée de nombreux immigrants flamands en Angleterre. Ils commencent à être persécutés après l’avènement de Henri II, en 1154, et de nombreux mercenaires flamands qui participaient à la révolte de 1173-1174 sont massacrés par les troupes loyales au roi à la bataille de Fornham en octobre 1173. Paul Harris propose que les parents des enfants verts aient été des Flamands de Fornham St Martin, un village au nord de Bury St Edmunds abritant une communauté de fouleurs d’origine flamande.

Après la mort de leurs parents lors d’une émeute, les enfants auraient pu s’enfuir jusqu’à Woolpit. Désorientés, vêtus à la flamande, ces enfants auraient constitué un spectacle pour le moins étonnant aux yeux des villageois. Pour Brian Haughton, l’hypothèse de Harris est plausible, mais bien que communément répandue, elle n’est pas sans points faibles. Ainsi, il souligne qu’un individu éduqué comme Richard de Calne aurait certainement reconnu du flamand dans la langue étrange parlée par les deux enfants.

Des théories plus étonnantes

D’autres penseurs ont suggéré une origine d’un«autre monde» pour les enfants. Robert Burton a suggéré dans son livre «The Anatomy of Melancholy 1621  » que les enfants verts »sont tombés du ciel », conduisant les autres à spéculer que les enfants puissent avoir été extraterrestres. D’autres hypothèses font des enfants des extra-terrestres, ou des habitants d’un monde souterrain. Un article de Duncan Lunan (en) paru en 1996 dans le magazine Analog avance l’idée qu’ils auraient été accidentellement envoyés à Woolpit à la suite du dysfonctionnement d’un « transmetteur de matière » sur leur planète d’origine. 

Celle-ci pourrait être piégée dans une orbite synchrone autour de son soleil, rendant la vie impossible ailleurs que sur une mince bande entre la surface constamment exposée au soleil et celle constamment dans l’ombre, expliquant la lumière crépusculaire évoquée par les enfants. Leur couleur de peau serait alors due à la consommation de plantes extra-terrestres génétiquement modifiées.

L’histoire des enfants verts a duré pendant plus de huit siècles, depuis les témoignages enregistrés. Bien que les faits réels derrière l’histoire ne peuvent jamais être connu, il a fourni l’inspiration pour de nombreux poèmes, romans, opéras et pièces de théâtre à travers le monde, et continue de captiver l’imagination de nombreux esprits curieux.

Sources :  Photo descriptive: Un village signe Woolpit, Angleterre, représentant les deux enfants verts de la 12 ème légende du siècle ( Wikimedia )

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here