Voici comment l’humanité se comporterait si c’était vraiment la fin du monde

0

Qui a dit que les jeux vidéos et les études scientifiques n’étaient pas compatibles ? Grâce au jeu multijoueur « ArcheAge », quatre chercheurs ont essayé de savoir quel serait le comportement de l’humanité en cas de fin du monde.

Publié dans le New Scientist ce lundi 13 mars, voici le résultat d’une étude insolite, analysant le comportement de l’humanité en cas de fin du monde… grâce à un jeu vidéo !

Un résultat inattendu 

En 2012, lors de la beta (version du jeu incomplet, avec une durée de vie limitée) du jeu massivement multijoueur ArcheAge, 4 chercheurs ont analysé comment le comportement humain pouvait être influencé lorsque la fin d’un monde était programmée. Si on peut tout de suite imaginer un chaos indescriptible parmi les joueurs, la réalité est bien différente. Il est vrai que l’augmentation des meurtres a considérablement augmenté au cours des derniers jours de la beta, mais leurs auteurs ne sont qu’une infime partie des joueurs.

Une écrasante majorité de la communauté de ArcheAge est restée pacifique, et les chercheurs ont même pu constater une très nette amélioration de leur comportement, que ce soit dans leurs actions ou dans leurs messages. De nombreux joueurs ont ainsi privilégié les échanges et les interactions positives avec leurs homologues. Ainsi, au lieu de se diviser à l’annonce de la fin du monde, les joueurs se sont au contraire rapprochés ! ( ♥ )

Un arrêt de la progression

Faire progresser son personnage dans un jeu de rôle virtuel (système de niveau, équipements, etc) peut s’avérer très long et fastidieux. Pour cette raison, la progression des joueurs a baissé de manière très significative dans les derniers jours précédents la fermeture de la beta. En même temps pourquoi se tuer à la tâche pendant des heures pour construire une superbe armure, lorsque l’on sait que la fin du monde arrive le lendemain ?

Evidemment, toutes ces conclusions ne permettent pas de connaitre précisément le véritable comportement de l’humanité en cas de fin du monde programmée. Cependant, la situation n’étant pas testable dans la réalité, l’expérience réalisé dans ce jeu vidéo est idéale pour émettre des hypothèses optimistes.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here