Cinq oeufs fossilisés ont été retrouvés dans le sud-est de la Chine. Ils dateraient de la fin du Crétacé.


De très anciens fossiles d’oeufs de dinosaures ont été retrouvés dans le sud-est de la Chine. Ils dateraient de la fin de l’époque du cétacé et seraient donc âgés d’environ 70 millions d’années, selon les chercheurs qui ont fait cette découverte.

Les restes des cinq coquilles d’oeufs ont été découverts lundi 17 avril sur un site de construction dans la ville de Foshan, près de Canton, dans la province de Guangdong. Ils étaient enterrés à environ huit mètres sous terre, où ils sont restés cachés -et protégés- depuis des millions d’années, expliquent les scientifiques.

L’empreinte bien visible dans la roche

« Nous avons trouvé les restes de cinq oeufs: trois sont partiellement détruits, mais sont toujours identifiables, a expliqué à la Télévision centrale de Chine (CCTV) Qiu Licheng, un chercheur de l’Institut d’archéologie de Guangdong. On distingue très bien l’empreinte des deux autres dans la roche. Ils sont d’une forme ronde et appartiennent à de dinosaures phytophages [herbivores] ». Le fossile des cinq oeufs fait 13-14 centimètres de diamètre.

Tant que la découverte n’a pas encore été confirmée par d’autres scientifiques, les chercheurs refusent d’avancer une date plus précise. Ils ne savent pas non plus à quelle espèce appartiennent les oeufs. Mais ils devraient bientôt obtenir la réponse: les fossiles sont actuellement étudiés dans un musée local.

Mieux comprendre le climat de la Terre

Il n’y a en revanche que peu de doute sur le fait que ces fossiles soient bien des oeufs de dinosaures. D’autant que c’est loin d’être la première fois que des oeufs de dinosaures sont déterrés dans la région. Les premières découvertes remontent à 1980, dans la ville voisine de Heyuan. En 2015, 43 oeufs de dinosaures avaient été exhumés d’un site de la ville. 

Répartition des différents continents à la fin du Crétacé. Ron Blakey, NAU Geology, Wikimedia Commons

Une prolifération qui pourrait s’expliquer par la richesse de la faune et la flore de la région à l’époque du crétacé, expliquent les paléontologues. « Le bassin de Shansui a deux spécificités: la première est qu’il est très riche en minéraux, la deuxième est qu’il est riche en fossiles, dont des oeufs de dinosaures de la période du Crétacé, ou des fossiles de poissons du Paléogène [de -66 à -23 millions d’années], selon Lui Jianxiong, géologue de Foshan. C’est une découverte très important pour notre recherche en paléoclimatologie [science du climat dans le passé] et sur les environnements sédimentaires. » 

Et pour tous ceux qui imaginent déjà un Jurrasic Park, ne rêvez pas: l’ADN, voire tous les acides nucléiques, se dégradent totalement en quelques siècles, au maximum en quelques millénaires, soit des millions d’années avant l’époque des dinosaures. Il est donc scientifiquement impossible, du moins en l’état de nos connaissances, de ramener des dinosaures à la vie grâce à des fossiles.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here