Canada : Une rivière entière a disparu en l’espace de seulement 4 jours

0
101

Une rivière a entièrement disparu en seulement quatre jours alors qu’il faut plusieurs milliers d’années pour obtenir le même résultat…

Pour la première fois dans l’histoire moderne, des chercheurs ont observé une rivière entière disparaître en l’espace de quelques jours. Les données historiques suggèrent qu’il faut habituellement des milliers d’années pour qu’un tel processus naturel puisse se produire.

Une capture en hydrographie définit un changement de cours d’un fleuve ou d’une rivière détournés de leur tracé primitif par un autre cours d’eau plus actif, en général à la suite de phénomènes d’érosion régressive. Dans certains cas, un cours d’eau peut disparaître de la surface de la Terre, mais ce processus naturel prend généralement des milliers d’années. Dans un article publié dans la revue Nature Geoscience, des scientifiques expliquent pourtant avoir observé un tel processus en seulement quatre jours.

Une équipe de géologues menée par Dan Shugar, de l’Université de Washington Tacoma, explique en effet que le réchauffement climatique aurait entraîné le retrait du glacier Kaskawulsh, au Yukon, et que l’eau de fonte aurait changé de direction. Plutôt que se déverser dans la rivière Slims, puis dans la mer de Béring, l’eau coule désormais vers le golfe de l’Alaska puis l’océan Pacifique. Les derniers cas de ce genre remonteraient à quelques milliers d’années. Le délai est ici très court, décrit par les chercheurs comme « géologiquement instantané » avec un effet « susceptible d’être permanent ».

En se rendant à la rivière Slims en août dernier lors d’une expédition menée sur le terrain dans le Yukon, Dan Shugar et son équipe se sont en effet rendus compte que la rivière Slims, large par endroits de 150 mètres pour trois mètres de profondeur avait pratiquement disparu : « Nous avons été vraiment surpris quand nous sommes arrivés là-bas, il n’y avait pratiquement plus d’eau dans la rivière », explique le géologue. « Les derniers phénomènes de ce genre remontent à quelques milliers d’années et millions d’années, mais pas au 21e siècle et encore moins sous notre nez ».

Cette « capture de rivière », phénomène également connu sous le nom de « capture de flux », peut normalement se produire en raison de mouvements tectoniques de la croûte terrestre, de glissements de terrain, d’érosion ou dans ce cas précis, de fonte d’un barrage glacier. Le réchauffement climatique est à blâmer. Avec le recul des glaciers opéré au cours de ces dernières années, la fonte des eaux aura mené le flux à « creuser » un autre canal dans la glace détournant ainsi les eaux qui se jetaient habituellement dans la rivière Slims.


Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here