Une météorite de 30 tonnes découverte en Argentine, dans la ville de Gancedo, pourrait être la deuxième plus grosse du monde. Elle a cependant une rivale, issue d’ailleurs de la même région, le Campo del Cielo, et de même origine.

Samedi dernier, une météorite ferreuse d’environ 30 tonnes a été extraite du sol au nord de l’Argentine, à un peu plus de 1.000 km de Buenos Aires.

Baptisée Gancedo, du nom de la ville où elle a été trouvée, elle gisait dans le fameux Campo delCielo (« champ du ciel », en français), une zone remarquable pour le nombre de débris célestes découverts depuis 1576. Située entre les provinces de Chaco et Santiago del Estero, cette région longue de près de 20 km et large de 3 km fut visiblement le théâtre d’une importante pluie météoritique il y a quelque 4.200 à 4.700 ans.

La météorite de Gancedo avant son extraction. © Astronomy Association of Chaco

La deuxième plus grosse météorite sur Terre ?

Des examens approfondis de Gancedo sont prévus afin de préciser son poids, sa composition et, bien sûr, pour confirmer ou non qu’elle peut prétendre au titre de la deuxième plus grosse météorite connue sur Terre, battant ainsi El Chaco et ses 37 tonnes (également trouvée dans la région).

Le record toute catégorie est toujours détenu par Hoba, un morceau de corps céleste découvert en Namibie en 1920, vraisemblablement échoué il y a 80.000 ans. De par son poids, plus de 60 tonnes, il demeure sur place où tout à chacun peut le visiter.

Nul doute qu’à l’époque de l’impact, pour les habitants des environs, le spectacle dut être impressionnant : le ciel leur tombait sur la tête ! La zone est en effet criblée de cratères, au moins 26, dont le plus grand connu mesure 115 sur 91 mètres. Environ 100 tonnes de météorites au total y ont déjà été excavées.

D’autres photos de la météorite

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here