Figures emblématiques des légendes et mythologies, les hippocampes fascinent depuis la nuit des temps. Que ne fut pas alors la surprise du capitaine du port de Mèze, lorsqu’il a découvert ces derniers jours une nuée de ces créatures marines, des centaines de bébés hippocampes jaunes nageant dans les eaux du port de cette ville de l’Hérault.


Ces hippocampes mouchetés, reconnaissables à leur couleur jaune scintillante, ont été observés dans des “Biohut”, des nurseries artificielles fixées sur les quais et pontons. De nombreux jeunes poissons y ont trouvé refuge, mais aussi des blennies, syngnathes, et des hippocampes !


Sont-ils nés dans le port ou venus après leur naissance ? Le port est-il un lieu de développement recherché ou une zone attractive mais dangereuse pour eux ? Autant de questions qui encouragent et incitent les plongeurs passionnés à les étudier encore quelques années, pour mieux les comprendre.


Le saviez-vous ?

L’hippocampe est l’une des rares espèces animales où un mâle a la capacité de porter des œufs à l’intérieur une poche ventrale. En effet, au terme d’une parade nuptiale, au Printemps, la femelle utilise son ovipositeur, un tube de ponte qu’elle introduit dans la poche incubatrice du mâle afin d’y déposer les œufs, ces derniers étant fécondés pendant l’acte. L’incubation dure alors de 2 à 3 semaines avant que l’hippocampe ne donne naissance à plusieurs centaines de bébés mesurant environ 5 mm de long !

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here