Inde : Un rocher de 2500 tonnes défie les lois de la pesanteur depuis 1300 ans

0
116

Depuis plus de 1300 ans, le rocher Vaanirai Kal est situé en équilibre sur une pente à 45 degrés sans se déplacer, même avec l’aide des hommes et des éléphants …

Situé dans la ville de Mahabalipuram près de Chennai, dans le Sud de l’Inde, ce rocher de plus de 250 tonnes a toujours étonné les locaux par son existence. Ils l’appellent Vaanirai Kal ou « Pierre du Dieu céleste » , mais les étrangers l’appelle souvent la « boule de beurre de Krishna » (Krishna étant une déité dans la culture indienne).

Le Vaanirai Kal fait plus de 6 mètres de hauteur et a un rayon de 5 mètres. Il est estimé peser plus de 250 et est situé sur une pente inclinée à 45 degrés. Bien qu’il semble que le Vaanirai Kal semble prêt à dévaler la pente à tout moment, des gens ont essayé d’utiliser la force des éléphants pour déplacer la pierre mais sans succès.

La raison de l’existence du Vaanirai Kal sur la pente est un mystère. Différentes théories ont été avancées, l’une étant que la pierre soit une formation naturelle mais les géologues considèrent cela improbable car l’érosion du sol ne peut pas produire une forme aussi inhabituelle. D’autres théories plus ou moins scientifiques suggèrent que le rocher pourrait avoir été placé par des Dieux venus du ciel afin de prouver leur force, ou des aliens ayant visité la Terre il y a des milliers d’années.

L’un des premières tentatives connues pour déplacer le rocher a pris place vers 630-638, par un roi Pallava du nom de Narasimhavarman. Le roi aurait souhaité protéger la pierre des sculpteurs, mais même ses hommes les plus forts ne pouvaient pas faire bouger la pierre. Plus récemment en 1908, le gouverneur de Madras Arthur Lawley a voulu se débarrasser de la pierre en craignant qu’elle ne dévale la colline et détruise la ville. Cependant, même les sept éléphants employés n’ont pas pu faire bouger le Vaanirai Kal.

Le rocher Vaanirai Kal attire des milliers de visiteurs par an à Mahabalipuram. Les touristes essaient également de pousser le rocher, mais jusque là n’ont pas réussi. Ils restent néanmoins très satisfaits des clichés pris sur le site.

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here