1933 : Le dernier thylacine en captivité baille au Zoo de Hobart. Les tigres de Tasmanie pouvaient ouvrir leur mâchoire à un angle de 80 degrés.

Victime d’une impitoyable chasse menée par les colons anglais persuadés que l’animal était dangereux pour leurs troupeaux, le thylacine – plus connu sous le nom de tigre de Tasmanie – s’est éteint dans les années 1930.

Le thylacine, plus connu sous le nom de tigre de Tasmanie, était le prédateur ultime d’Australie et de Tasmanie, en tout cas avant son extinction au début du XXe siècle.

Malgré sa ressemblance avec un gros chien, le thylacine était en fait un marsupial, sans relation aucune avec les canidés – ses attributs canins sont apparus quand il est venu combler une niche écologique proche de celle des loups.

Très reconnaissable à son dos zébré, le tigre de Tasmanie avait une poche abdominale, comme les kangourous.

Un ancien dessin sur roche d’un thylacine, à l’ouest de l’Australie. IN PICTURES LTD./CORBIS VIA GETTY IMAGES
ALLPORT LIBRARY AND MUSEUM OF FINE ARTS, TASMANIAN ARCHIVE AND HERITAGE OFFICE

Le thylacine a déjà disparu des terres australiennes quand les colons britanniques arrivent sur le continent. Mais sur l’île de Tasmanie, de petits groupes ont survécu.

Les tigres de Tasmanie sont discrets, rarements observés par les colons. Ils sont pourtant régulièrement accusés de la mort du bétail. Pour cette raison, le gouvernement décide d’accorder des récompenses financières aux chasseurs qui les abattraient.

Le dernier thylacine est mort en 1936

Leur nombre déjà réduit diminue encore et encore. Les efforts pour conserver l’espèce arrivent trop tard. En 1930, un chasseur tire sur le dernier thylacine sauvage et le tue. En 1936, le dernier thylacine de l’espèce meurt en captivité au zoo de Hobart.

Après 50 années passées sans avoir aucune trace de l’espèce, le tigre de Tasmanie sera finalement déclaré éteint en 1986 – bien que des témoignages de la présence de l’animal soient de temps en temps enregistrés, mais sans preuve fiable. Du côté de la recherche, des efforts sont actuellement menés pour en cloner un sur la base d’un ADN conservé.

Vers 1930. TOPICAL PRESS AGENCY/HULTON ARCHIVE/GETTY IMAGES
1902 DOMAINE PUBLIC
1933 : un des derniers thylacines vivants, en captivité au zoo de Hobart. UNIVERSAL HISTORY ARCHIVE/UIG VIA GETTY IMAGES
1933: UNIVERSAL HISTORY ARCHIVE/UIG VIA GETTY IMAGES
1925 : un chasseur tasmanien et le thylacine qu’il vient de tuer. UNIVERSAL HISTORY ARCHIVE/UIG VIA GETTY IMAGES
1909 : Un thylacine adulte et trois petits au zoo de Hobart. DOMAINE PUBLIC
Vers 1930. TASMANIAN ARCHIVE AND HERITAGE OFFICE
1910 : une famille de thylacines au zoo de Hobart. DOMAINE PUBLIC
Un thylacine empaillé au Musée australien de Sydney. TORSTEN BLACKWOOD/AFP/GETTY IMAGES
2005 : le corps préservé d’un thylacine, au National Museum of Australia, à Canberra. FAIRFAX MEDIA/FAIRFAX MEDIA VIA GETTY IMAGES

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here