Des archéologues égyptiens ont découvert trois tombeaux anciens renfermant plusieurs sarcophages dans un cimetière vieux de près de 2000 ans dans le sud de l’Egypte

Le sous-sol égyptien n’a pas fini de révéler ses secrets. Au sud du pays, dans la province de Minya, le site archéologique d’al-Kamin al-Sahrawi vient de livrer trois tombeaux, contenant six sarcophages. Sur quatre d’entre eux, des visages humains sont sculptés.

Les sépultures sont datées d’une époque plutôt tardive. Le cimetière dans lequel elles ont été découvertes, dans lequel vingt tombeaux ont été déjà fouillés, a été construit entre la 27e dynastie (fondée en 525 av. JC) et la période gréco-romaine (entre 332 av. JC et le IVe siècle), a précisé le ministère des Antiquités.

Un cimetière qui témoigne d’une ville importante

Pour les archéologues cependant, la découverte confirme l’importance du cimetière et de la ville antique qui occupait l’endroit, alors qu’il ne s’agit pour certains que d’une caserne. Alors que les précédents tombeaux faisaient partie d’un système de catacombes, ces trois derniers sont isolés. Et des restes d' »hommes, de femmes et d’enfants de différents âges » ont été découverts dans l’un d’eux, a indiqué le chef de la mission Ali al-Bakry, cité dans le communiqué.

« D’autres travaux sont en cours pour révéler plus de secrets », indique le communiqué. Par ailleurs, l’Egypte poursuit son ambitieux projet baptisé « Scan Pyramids », visant notamment à découvrir des chambres secrètes au coeur des pyramides de Guizeh et de Dahchour et à éclaircir enfin le mystère entourant leur construction.

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here