Dans le nord-ouest de la Sibérie, des archéologues ont mis au jour la momie d’une femme exceptionnellement bien conservée, dont l’âge s’élève à près de 900 ans.

La momie d’une femme décédée à l’âge de 35 ans a été découverte dans le pergélisol dans la région du cercle polaire près de la ville russe de Salekhard (district autonome de Iamalo-Nénétsie, région de Tioumen), relate le journal en ligne The Siberian Times.

D’après les scientifiques, la femme qu’ils ont baptisée «la princesse polaire» appartenait à la tribu des chasseurs et des pêcheurs qui habitait dans cette région il y a à peu près 900 ans. Elle avait probablement un statut élevé parmi son peuple, malgré le fait qu’à part quelques bagues, les archéologues n’ont pas trouvé de bijoux dans le tombeau.

Le corps de la femme reposait dans le pergélisol, dans un cocon de cuivre et de fourrure, pendant à peu près 900 ans. Ses cheveux, ses cils, ses dents et son visage sont restés presque intacts. La teinte verte du visage de la «princesse» s’explique par la présence, lors de l’enterrement, d’une théière en cuivre qui servait comme moyen de protection dans la vie après la mort.

Malgré le fait que sa tête soit bien conservée, le reste du corps est pratiquement absent.

Des scientifiques russes et sud-coréens envisagent d’effectuer une analyse détaillée de la momie afin de mieux comprendre la culture et la vie quotidienne des premiers habitants de la région. Ils espèrent également reconstituer le visage de cette femme à l’aide des technologies numériques.

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here