Les archéologues ont fait une découverte exceptionnelle dans la ville de Lienden, aux Pays-Bas :  41 monnaies d’or remontant à l’Empire Romain Tardif.

Le trésor aurait été enterré par un chef militaire franc dans la deuxième moitié du Ve siècle de notre ère, quand la zone faisait encore partie de l’Empire Romain d’Occident, seulement quelques années avant sa fin, en 476 de notre ère.

La monnaie la plus récente porte l’effigie de Majorien, un des derniers empereurs romains, qui régna de 457 jusqu’à sa mort en 461. « Sur de telles bases nous pensons que ce trésor aurait été enterré autour de 460 », a déclaré Nico Roymans, professeur d’archéologie à L’Université libre d’Amsterdam.

La monnaie à l’effigie de Majorien. Crédit : Valkhof Museum Nijmegen

La découverte a été faite grâce à quelques archéologues amateurs qui, armés de détecteurs de métaux ont fouillé un verger dans un champ privé. Après la découverte ils ont averti les autorités. Les inventeurs et le propriétaire du terrain ont gentiment renoncé à la collection en la laissant en prêt permanent au Musée Valkhof de Nimègue, que depuis les exposent au public.

Selon Roymans, les Romains payèrent probablement avec ces pièces d’or un chef militaire franc en échange de leur aide contre d’autres tribus allemandes ennemies. Il est possible que le payement ait été fait par Egidius lui-même, le magister militum des Gaules de Majorien. Et il est curieux de remarquer que pendant ces années (463) Egidius réussit à battre les Wisigoths à la bataille d’Orléans grâce l’aide des Francs, guidé par leur roi Childéric Ier, monté au pouvoir en 458.

Les monnaies de Lienden. Crédit : Rob Reijnen

Durant ces années l’empereur Majorien cherchait à rétablir l’autorité romaine au nord des Alpes. Ce fut un commandant adroit, mais la tentative fit faillite, et quinze ans après la fin de son règne le dernier empereur romain de l’ouest fut déposé. Dans les années suivantes le pouvoir dans la région passa dans les mains de Childéric Ier et de sa dynastie mérovingienne, la famille royale des Francs, un des nombreux peuples germains occidentaux.

Le lieu de la découverte. Crédit : Valkhof Museum Nijmegen

À l’endroit de la découverte des monnaies il y avait une sépulture funéraire de l’âge du Bronze que nous connaissons grâce à quelques cartes du XIXe siècle. Le propriétaire avait peut-être l’intention de revenir ici et de les reprendre: « La sépulture funéraire aurait été facile à trouver à l’époque romaine et c’est peut-être pour cette raison que le trésor fut caché ici », a déclaré Roymans. « Cette découverte est inhabituelle car il remonte à une période très tardive », a expliqué Stephan Mols, professeur d’archéologie à la Radboud Universiteit de Nimega. Mais nous avons toujours plus de témoignages que les Romains cherchaient de l’aide et recrutaient des soldats.

Dans la conférence de presse au musée Valkhof, les archéologues Stijn Heeren, Nico Roymans et Jos Bazelmans ont souligné l’importance de la découverte en ce qui concerne le passage dans les Bas Pays de l’autorité romaine au haut Moyen-Âge.

EmpereursNombre
Valentinien II 5
Honorius10
Constantin III12
Jovin1
Jean1
Valentinien III8
Valentinien II ou III3
Majorien1
Total41

 

Carte timelapse : 1000 ans de frontières européennes

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here