Un homme en Turquie a découvert une entrée d’un vaste réseau de passages souterrains – comprenant une ville souterraine – lorsqu’il a fait tomber un mur de sa maison. À ce jour, les excavateurs ont exploré 11 étages de la cité souterraine. Certains avancent même qu’il pourrait y en avoir jusqu’à 18 en dessous, restant à découvrir. Quant à qui l’a construite, quand a-t-elle été construite et pourquoi, tout cela reste un mystère.

Lorsqu’un homme de la province du Nevsehir en Turquie a décidé de rénover sa maison en 1963, il a abattu un mur dans sa cave et a fait une découverte des plus impressionnantes. Derrière le mur se trouvait une pièce cachée connectée à un passage, avec encore plus de pièces et de passages. Cela continuait encore et encore.

Cet homme avait découvert l’ancienne ville souterraine de Derinkuyu.

Tandis que certains datent cette grande métropole souterraine dans la région de Cappadoce dans le centre de la Turquie, comme ayant été construite durant la période Byzantine, entre 780 et 1180 de  notre ère, d’autres considèrent qu’elle pourrait en fait avoir été réalisée par les Phrygiens vers 800 av. J.-C. D’autres pensent même que la cité pourrait être encore plus ancienne.

 

Les kilomètres après kilomètres de tunnels auraient facilement pu accueillir 20 000 habitants ainsi que le bétail. La ville souterraine a des écoles, des lieux de culte, des cuisines, des presses à huile et à vin, des étables, un arsenal, des cimetières et plus encore.

Des rivières souterraines et des puits fournissaient l’eau et empêchaient également la contamination des sources en surface, comme des ennemis cherchant à empoisonner les habitants de la ville.

Bien qu’on ne sache pas qui a construit cette ville souterraine, il est clair que beaucoup de groupes différents y ont vécu au cours des siècles. On considère que les premiers chrétiens ont fui dans les tunnels pour échapper à la persécution religieuse, et il est aussi rapporté qu’ils ont été un refuge pour les locaux durant les guerres arabo-byzantines.

Il y a plus de 100 entrées dans la ville depuis la surface, par où accédaient les habitants et le bétail. Le réseau de tunnels descendrait jusqu’à 85 mètres sous la surface.

Il y a également des passages reliant la cité à d’autres villes souterraines de la région environnante, qui sont au nombre d’environ 200. Des portes faites de grandes pierres circulaires « roulantes » sont conçues pour être facilement ouvertes et fermées seulement depuis l’intérieur, et impossibles à ouvrir de l’extérieur – probablement une mesure défensive en cas d’invasion.

Ce grand réseau de tunnels possède plus de 15 000 puits d’aération permettant à l’air frais d’entrer depuis la surface et d’atteindre même les parties les plus profondes de la cité.

Creusée dans de la roche tendre il y a des centaines, voire plus d’un millier d’années, Derinkuyu est l’habitation humaine la plus profonde qui nous est connue. Cela a du prendre une planification considérable pour assurer le soutien adéquat pour les pièces et les tunnels de façon à prévenir tout effondrement.

Construire une telle cité serait un exploit remarquable même avec nos moyens modernes. Selon un ingénieur turc, une telle réalisation monumentale est comparable en mérite aux pyramides de Gizeh.

Derinkuyu a été ouverte au public en 1969. Les visiteurs peuvent en explorer maintenant jusqu’à la moitié.

Bien que le mystère de qui et pourquoi la cité a été construite reste entier, il est clair que cela a nécessité une capacité extraordinaire.

Regardez cette vidéo pour parcourir les passages de cette cité ancienne et mystérieuse ! 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here