C’est il y a 98 millions d’années que vivait cette espèce de fourmi aux allures de vampire ! Retrouvée dans une pierre d’ambre, Linguamyrmex vladi est dotée de deux lances métalliques situées sur la partie inférieure de sa tête, lui donnant la capacité d’aspirer l’intérieur de ses ennemis !

Cette fourmi datant du crétacé fait partie de la classe des haidomyrmecines appelées communément les « fourmis de l’enfer » ! Elles se caractérisent par d’étranges excroissances verticales disposées sur la partie inférieure de leur bouche. D’après les recherches menées par le New Jersey Institute of Technology, ces mandibules sont traversées de canaux ayant pour but le ponctionnement de nourriture.

Au-dessus de sa mâchoire, une corne plate lui permettait de bloquer ses proies après les avoir transpercées de ses lances organiques. L’analyse aux rayons X de cette corne met en avant des particules métalliques renforçant cette excroissance. Cette fourmi semblait aussi avoir la capacité de collecter toute trace métallique provenant de son propre régime alimentaire pour renforcer certaines parties de son corps. Cette surprenante caractéristique se retrouve chez plusieurs insectes, leur conférant une meilleure force et réduisant l’usure des membres extérieurs indispensables à leur survie.

Au sein de la même pierre d’ambre, on observe un deuxième insecte empalé sur ces fameux pics métalliques et immobilisé par cette corne indestructible. Cette larve semblait être la proie idéale de par la faible épaisseur de son épiderme et sa consistance visqueuse.

Cette nouvelle espèce fut découverte dans la vallée de Hukawng, au nord de la Birmanie. D’autres recherches y sont en cours et les scientifiques espèrent rapidement tomber sur de nouvelles espèces « en provenance des enfers ».

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here