Dans l’espace, personne ne peut entendre votre cri, mais de retour sur Terre dans la section des commentaires de RT, le tollé des partisans de la Terre plate est fort et distinct. À les en croire, l’exploration spatiale serait une arnaque et même la vidéo panoramique d’une sortie dans l’espace ne les convaincrait pas du contraire.

En août dernier, les cosmonautes russes Sergueï Riazanski et Fiodor Iourtchikhine ont endossé leurs scaphandres et sont descendus de la Station spatiale internationale pour se retrouver dans l’espace.

Au bout de cette «escapade» réalisée dans le cadre du projet de RT Spacewalk 360, ils ont réussi à tourner une vidéo panoramique à 360° censée entre autres à démontrer une fois pour toutes que notre planète n’est pas plate.

Or, les partisans intransigeants de la théorie de la Terre plate, qui puise ses origines au IIIème siècle avant notre ère, ne sont pas faciles à convaincre, loin de là. À les en croire, il ne s’agirait que d’une vidéo truquée, voire d’une image de synthèse.

«Un faux… À chaque fois qu’il jette la caméra, vous pouvez évaluer la vitesse. Pourquoi la Terre se déplace-t-elle si vite? Les effets spéciaux russes!»

«Beaucoup de coupures dans ces images de synthèse, vous auriez dû vous occuper plus méticuleusement de la visualisation. Ainsi, vous avez oublié de donner un coup de pinceau aux étoiles».

«Pourquoi un objectif fisheye? Y a-t-il quelque chose à cacher?», a demandé une internaute.

Et un autre répond: «Tu as toujours besoin d’un objectif fisheye quand tu es sous l’eau, tout comme ces « cosmonautes » (en réalité « océanautes »)».

Vidéo de la Terre en 360°

D’autres internautes ont mis en cause l’authenticité de la vidéo en raison de l’absence d’extraterrestres à l’arrière-plan.

«Est-ce vrai? C’est si étrange qu’ils ne se soient pas heurtés à des aliens…»

«Ils ne veulent pas montrer l’espace. Ils craignent qu’on ne voie tous les ovnis volant aux alentours», a conclu un internaute.

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here