Deux chercheurs américains ont analysé la couleur de la robe de plus d’un millier d’oiseaux datant de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui. Le but ? Comprendre l’évolution de la qualité de l’air d’une ancienne région industrielle du nord-est des États-Unis.

Shane DuBay et Carl Guldner de l’Université de Chicago ont analysé la couleur de 1300 d’alouettes hausse-col conservées dans des collections de musées. Au vu du cliché ci-après, nous pourrions croire que les oiseaux étudiés proviennent d’espèces différentes. En réalité, ce n’est pas le cas puisqu’il s’agit bien d’alouettes hausse-col sauf que certaines ont le ventre blanc et d’autres le ventre noir.

Les oiseaux au ventre noir sont morts au début du XXe siècle et ceux ayant le ventre blanc (couleur naturelle) ont vécu de nos jours. Le fait est que les volatiles proviennent tous de la Rust Belt (ceinture de rouille), une région industrielle des États-Unis (mines de charbon et de fer) ayant subi un fort déclin dès les années 1970. Cette région est située dans nord-est des États-Unis où se trouvent des villes telles que Chicago, Détroit ou encore Pittsburgh.

L’étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) le 1er septembre 2017, avait pour but de mesurer l’évolution positive de la qualité de l’air de la Rust Belt sur les 135 dernières années. Il faut savoir que la mue des alouettes hausse-col ne se produit qu’une seule fois par an, ainsi leurs plumes sont capables d’absorber de grandes quantités de carbone noir.

« Si vous regardez Chicago aujourd’hui, le ciel est bleu. Mais si vous regardez des images de Pékin ou Delhi, vous aurez une bonne idée de l’atmosphère qu’il y avait à Chicago ou Pittsburgh à une certaine époque », déclarent les scientifiques.

Les données obtenues par les analyses ont permis d’élaborer un tableau de la qualité de l’air. Par exemple, les scientifiques indiquent que lors de la Grande Dépression (la crise économique des années 1930), la consommation de charbon avait baissé de manière importante. En revanche, avec la Seconde Guerre mondiale, la consommation est repartie à la hausse et les oiseaux provenant de ces époques montrent des variations de couleur prouvant ces faits historiques.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here