Une équipe d’astronomes rapporte la découverte de galaxies fusiformes. Ces galaxies très élancées seraient visiblement plus nombreuses qu’on ne le pensait auparavant et seraient probablement formées à partir d’un type particulier de fusion de deux galaxies spirales.

Lorsque l’on pense galaxie, on pense bien souvent à ces spirales majestueuses comme celle de notre galaxie d’origine, la Voie lactée : des milliards d’étoiles tournant autour d’un disque plat semblable à la rotation d’une roue autour de son axe central. Mais il existe d’autres formes de galaxies : les elliptiques, les sphéroïdales ou même les galaxies plus rares à la forme dite « prolate » (en forme de gros cigare).

On en dénombrait seulement une douzaine à ce jour, mais une équipe d’astronomes de l’Insitut Max Planck, en Allemagne, annonçait il y a quelques jours la découverte de huit nouvelles galaxies ainsi formées, suggérant ainsi qu’elles pourraient être plus nombreuses qu’on ne le pensait. Les résultats de cette étude ont été publiés dans Astronomy & Astrophysics.

Mais alors comment ces gros « cigares de l’espace » se forment-ils ? En s’appuyant sur les données récoltées par l’étude CALIFA qui permet d’étudier les vitesses des étoiles à l’intérieur des galaxies (900 galaxies étudiées à ce jour environ), les astronomes ont été en mesure de proposer une explication plausible quant à la manière dont ces fuseaux cosmiques pouvaient se former dans l’espace.

En règle générale, les galaxies prennent de l’ampleur à mesure qu’elles fusionnent avec d’autres galaxies. Plusieurs fusions avec des galaxies plus petites ont fait de notre propre Voie lactée le disque majestueux qu’il est aujourd’hui. Pour façonner un fuseau cosmique en revanche, les chercheurs suggèrent que deux grosses galaxies spirales doivent entrer en collision à angle droit, comme le montre cette animation :

Ci-dessus, deux galaxies spirales se rapprochent l’une de l’autre, orientées à angle droit l’une par rapport à l’autre. Dans leur tango, leur plan orbital s’aligne avec le disque de l’une des deux. Puis les deux galaxies se mélangent une première fois.

La galaxie dont le disque se trouvait dans le plan orbital va alors développer une « barre » dans sa région centrale, tandis que l’autre ne sera pas perturbée. Une seconde rencontre mènera ensuite à la fusion définitive des deux corps. La barre centrale de la première galaxie servira ainsi d’axe de rotation de la nouvelle galaxie autour duquel toutes les étoiles tourneront.

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here