L’Inde, passée au peigne fin, semble-t-il, par les archéologues, continue de réserver des surprises. Des chercheurs russes viennent ainsi de découvrir dans l’Himalaya des sanctuaires mystérieux âgés de 3.000 ans.

Une expédition d’archéologues sibériens a découvert des complexes funéraires dans des régions difficilement accessibles de l’Himalaya dans le Cachemire, en Inde, a annoncé aux journalistes le directeur adjoint de l’Institut d’archéologie et d’ethnographie, Viatcheslav Molodine.

Il s’agit de sanctuaires représentant près de 200 cavaliers de pierre. Les sculptures ont ceci de particulier qu’une seule personne ne monte pas un cheval, comme d’habitude, mais deux, trois voire quatre personnes par animal, a-t-il raconté.

Les sanctuaires sont probablement liés à des mystères dont on ignore encore les sens. Toutes les sculptures sont richement ornées de moulures, et pas une seule figurine n’en reproduit une autre. Elles datent sans doute du Ier millénaire avant notre ère, mais il reste à établir quelle ethnie les a créées.

Des sources d’eau ont également été découvertes dans le périmètre de ces complexes. Les travaux ont été réalisés lors de la campagne de fouilles de 2017. L’Inde ayant été auparavant passée au peigne fin par les archéologues, la découverte de ces sculptures a constitué une surprise pour les chercheurs, a souligné M. Molodine.

Voir aussi : Une rivière Indienne s’assèche et révèle d’anciens secrets incroyables pour la première fois

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here