Vous vous êtes sans doute demandé ce que signifiaient les caractères mystérieux du célèbre film Matrix. Le créateur du code vert, Simon Whiteley, a enfin révélé le sens de ces écritures en caractères japonais. Et c’est très loin de ce qu’on pourrait imaginer!

Dans une interview au site high-tech Cnet , Simon Whiteley, chef décorateur de Matrix et créateur du « code vert », révèle la manière dont il a conçu cette image iconique. Selon lui, le mérite en reviendrait à sa femme, d’origine japonaise.

Le designer a simplement scanné les caractères des livres de cuisine nippons de son épouse. « J’aime raconter à tout le monde que le code Matrix est composé de recettes de sushis », déclare-t-il. Conscient de l’importance de ce plan d’ouverture, il ajoute que « sans le code, il n’y a pas de Matrix ». Le monde virtuel ne serait-il donc finalement qu’un amas de sashimis et de yakitoris ?

Plus tard, l’équipe de production a décidé de retourner les lettres vertes à 180 degrés et d’y ajouter des caractères de l’alphabet japonais Gojuon, des kanjis (idéogrammes issus du chinois) et des chiffres.

«J’aime bien dire à tout le monde que le code de Matrix provient de recettes de sushis. Mais je ne minimiserais pas son importance: Matrix n’existe pas sans ce code!», a indiqué M.Whiteley au site CNET.

 

L’exploitation en salles de trois films Matrix a permis au studio Warner d’engranger plus de 1,6 milliard de dollars dans le monde. La popularité de la saga fut telle que le « code vert » a rapidement commencé à inspirer de nombreuses œuvres culturelles.

En parallèle, Internet se répand dans les foyers, et la jeune sphère du Web s’empare de ce symbole. La pluie digitale a été le point de départ de la création de centaines d’économiseurs d’écran. Et encore aujourd’hui, même s’il est un peu démodé, le « code Matrix » demeure un parfait moyen d’illustrer le virtuel. À moins que la révélation de son origine contribue à faire effondrer le mythe…

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here