Trois épaves datant de l’Antiquité romaine ont été découvertes par des experts lors de fouilles archéologiques effectuées dans le port oriental d’Alexandrie, en Égypte. On estime que d’autres naufrages seront découverts à mesure que les fouilles se poursuivront en 2018.

La porte d’entrée de l’Égypte antique vers la Méditerranée (submergée et enterrée sous des couches de sable) est un rappel important du grand nombre de trésors coulés qui restent cachés de l’histoire moderne.

Maintenant, les experts ont fait une autre découverte sensationnelle dans la baie d’Abu Qir à Alexandrie.

Trois épaves anciennes datant de l’époque romaine ont été découvertes lors de fouilles archéologiques effectuées dans le port oriental d’Alexandrie, en Égypte.

La découverte, faite par une mission égyptienne en collaboration avec l’Institut européen d’archéologie sous-marine, comprend une tête sculptée dans du verre datant de l’époque romaine et qui appartenait probablement au commandant des armées romaines “Antonio”, en plus de trois pièces de monnaie en or datant de l’empereur “Octavio”, dans la baie d’Abou Qir à Alexandrie.

Mostafa Waziri, le chef du Conseil Suprême des Antiquités, a confirmé la découverte dans une déclaration affichée sur la page Facebook du ministère égyptien des Antiquités.

Un des artefacts retrouvés sur les épaves. Crédit Image : Ministère égyptien des Antiquités.

La mission archéologique a également découvert un bateau votif du dieu Osiris dans la ville engloutie d’Héraklion.

Selon le Ministère des Antiquités égyptiennes, Oussama Alnahas, chef du Département central des Antiquités sous-marines d’Égypte, la découverte des trois épaves de navires pourrait orienter la mission archéologique vers d’autres trésors encore cachés sous l’eau.

Les travaux d’excavation indiquent qu’une quatrième épave serait découverte au cours de la saison suivante, car la mission a découvert plusieurs grandes planches de bois, ainsi que des vestiges archéologiques de navires en céramique qui pourraient représenter la cargaison du navire.

La découverte des trois épaves a été faite après que des archéologues aient plongé dans la ville engloutie d’Héraklion, située sous la baie d’Abu Qir.

La ville sous-marine d’Héraklion est l’un des joyaux engloutis de l’Égypte antique.

Héraklion était une ancienne ville égyptienne située près de l’embouchure canopique du Nil, à environ 32 km au nord-est d’Alexandrie.

Ses ruines sont situées dans la baie d’Abu Qir, actuellement à 2,5 km de la côte, à moins de 10 mètres sous la surface de l’eau.

Les experts croient que plus de trésors restent cachés sous l’eau. Crédit Image : Ministère égyptien des Antiquités.

Ses débuts légendaires remontent au XIIe siècle av. J.-C. et sont mentionnés par les historiens grecs de l’Antiquité.

Son importance grandit particulièrement pendant les jours de déclin des pharaons.

A la fin de la période, c’était le principal port égyptien pour le commerce international et la perception des taxes.

Les ruines submergées de la ville ont été localisées par l’archéologue sous-marin français Franck Goddio en 1999.

Jusque-là, les savants ne savaient pas si Héracléon et Thonis étaient une seule et même ville. Les trouvailles de Goddio ont inclus des statues incomplètes du dieu Sérapis et de la reine Arsinoe II.

Les experts estiment qu’il reste encore un trésor d’objets anciens dans la baie d’Abu Qir, où les trois épaves romaines ont été découvertes.

Source : Anguille sous Roche

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here