Peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, ingénieur, scientifique, musicien, poète … Léonard de Vinci est un des artistes les plus remarquables de l’Histoire (sa Mona Lisa est l’œuvre d’art la plus connue du monde), mais son génie ne se limite pas à l’art.

Leonardo da Vinci représentait l’homme de la Renaissance par excellence, grâce à son génie. Le Metropolitan Museum de New York a publié un article fascinant qui montre les études anatomiques effectué par Léonard il y a plus de 400 ans…

Les études anatomiques de Léonard de Vinci

L’artiste a écrit l’un des traités les plus importants sur l’anatomie de l’histoire, resté inachevé à cause de son extrême perfectionnisme. Cela aurait été le travail le plus important jamais écrit sur l’anatomie. Mais le perfectionnisme de Léonard, les difficultés qu’il a rencontrées pour concilier l’observation empirique avec les croyances traditionnelles et la malchance l’ont empêché de terminer son travail.

A sa mort, ses notes sur l’anatomie sont restés parmi ses écrits privés.

Il semble que Léonard a commencé à étudier l’anatomie humaine en faisant des recherches pour écrire un traité sur la peinture. Le thème principal de l’art de la Renaissance, en effet, était le corps humain et, afin de les peindre correctement, un artiste devait comprendre sa structure.

Léonard a fait ses recherches en disséquant des cadavres, et en pratiquand de véritables autopsies. A la fin de sa vie, il soutiendra avoir effectué plus de 30 autopsies sur des corps humains.

L’autopsie sur le corps humain n’était pas interdit par l’église, comme on le croit souvent. En effet, c’était une pratique courante pour les médecins, qui organisaient souvent des autopsies ouvertes au public, généralement sur les corps de criminels exécutés ou sur des personnes mortes dans les hôpitaux de charité, sans qu’aucun parent ne réclame leur corps.

Les dessins sont très précis et montrent, en plus du squelette et de la musculature, la disposition des organes internes.

La reproduction humaine a été l’un des premiers domaines de l’anatomie étudiés par Léonard. Les études embryologiques réalisées par l’artiste proviennent en grande partie des autopsies pratiquées sur les animaux. Il existe des preuve montrant que Léonard a fait une autopsie sur un fœtus avorté et sur une femme morte pendant l’accouchement.

Les dessins et les notes, réalisés pendant la vieillesse, nous font comprendre combien Léonard était fasciné par les mystères de la vie.

Quand sa renommée a grandi, Léonard a pu obtenir des crânes humains. Il les a disséqués pour étudier la structure: il voulait comprendre les parcours suivis par le système nerveux et la forme du cerveau, en vue d’une étude sur les émotions et la nature des sens.

Mais en 1513, Léonard a été accusé de pratiques répréhensibles et a été interdit de poursuivre ses études. En 1516, il a déménagé en France comme un artiste de la cour du roi François Ier et mourut en 1519 sans revenir à ses études anatomiques.

Aujourd’hui, ses études revivent grâce aux nouvelles technologies: elles ont été numérisées par la Royal British Collection et une application pour smartphone a même été créée!

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here