Corps céleste venant d’un système stellaire inconnu, Oumuamua aurait déjà livré une partie de ses secrets. Alors que l’on pensait que c’était un astéroïde, ce serait en réalité une comète déguisée…

Depuis le mois d’octobre, Oumuamua – l’étrange « messager », son nom en langue hawaïenne – intrigue la communauté scientifique et tous les amateurs d’astronomie. C’est en effet la première fois qu’un objet céleste provenant de l’extérieur du système solaire est détecté par des télescopes.

Ce « cigare » de 400 mètres de long et 40 mètres de large serait donc une comète déguisée, alors que sa forme évoquait plutôt un astéroïde.

Desséché par des rayons cosmiques

Selon le professeur Alan Fitzsimmons, astronome de l’université Queen’s de Belfast (Irlande du Nord), il y a beaucoup plus d’éléments glacés que d’éléments rocheux dans notre système solaire. Si les autres systèmes stellaires de notre galaxie ont évolué de la même manière, il y a donc plus de chance que leurs « émissaires » soient aussi constitués de glace.

« Nous savons que notre système solaire a éjecté beaucoup plus de corps constitués de glace que de corps constitués de roche »,explique Alan Fitzsimmons dans un article publié dans la revue Nature Astronomy.

Les astronomes s’attendaient à ce que ce premier objet céleste d’origine inconnue soit une comète. « Nous aurions dû voir alors du gaz à la surface et des particules de poussière éjectées dans l’atmosphère de la comète », indique Alan Fitzsimmons.

Une croûte se serait formée sur Oumuamua, empêchant ainsi des gaz de se volatiliser.

Mais les scientifiques ayant observé Oumuamua avec des télescopes n’ont rien vu de tout cela. Ils en ont déduit que ce corps interstellaire devait être rocheux, et que c’était donc un astéroïde. Cependant, quand Alan Fitzsimmons et son équipe ont étudié la surface de manière plus précise, ils ont remarqué que ce n’était pas non plus un astéroïde classique.

Selon Alan Fitzsimmons, la surface de ce corps céleste dérivant dans la galaxie depuis des millions d’années aurait été desséchée par des rayons cosmiques. Une croûte se serait ensuite formée, empêchant ainsi des gaz de se volatiliser au passage d’Oumuamua dans le système solaire. Cet objet interstellaire reste par ailleurs l’une des plus importantes découvertes astronomiques de 2017.

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here