Un « dessin » géant d’une orque a été découvert sur le site des célèbres géoglyphes de Nazca. Cela pourrait être la plus ancienne image enregistrée à ce jour sur le site.

En 2013, des scientifiques ont découvert ce qu’ils pensaient être une énorme représentation d’une créature marine à environ 400 kilomètres de Lima.

 

Des chercheurs de la Commission pour l’Archéologie des Cultures Non-Européennes (KAAK) de l’Institut Archéologique Allemand ont collaboré sur le projet avec d’autres partenaires, dont des membres de l’Institut Andin des Etudes Archéologiques (INDEA).

Après quatre années d’analyses, de travail de restauration et de débat, ils ont confirmé que c’était une orque. « Peut-être que c’est le plus ancien géoglyphe de la période Nasca » rapporte Markus Reindel, archéologue du KAAK, et directeur du projet Nasca Palpa.

Le géoglyphe fait environ 60 mètres de long.

Il y en a environ 1500 autres dans la région, dont la plupart remontent entre 200 et 600 après JC. En plus d’être probablement le plus ancien, l’orque soulève plusieurs questions, dont celle-ci: « pourquoi un mammifère marin a été dessiné au milieu du désert péruvien ? ».

Le géoglyphe comprend aussi de mystérieux symboles et une « tête trophée »; pour les archéologues, cela indique que l’image avait une fonction religieuse.

Des parties de l’image ont été faites en relief négatif, ce qui signifie que des zones de sol exposées  forment les lignes réelles au lieu d’utiliser des piles de pierres. Ce style est plus représentatif des anciens géoglyphes Nazca.

Mais d’autres parties ont une forme en relief positif, ce qui est plutôt du type Paracas, une culture distincte et plus ancienne.

Les tests de sol du géoglyphe de l’orque donnent une date potentielle jusqu’à 200 avant JC. Il est donc concevable qu’il ait été conçu non seulement par les Nazca, mais aussi par les Paracas, qui ont créé des géoglyphes dans ce style entre 800 et 200 avant JC.

Une des lignes de Nazca au Pérou (image représentative).

Les lignes de Nazca ont été redécouvertes il y a à peu près cent ans dans un désert du sud du Pérou. Les plus grands font plus de 300m de long. Leur but est toujours un mystère.

Certains archéologues pensent qu’ils avaient une fonction religieuse (leur taille colossale serait ainsi visible des déités depuis le ciel), d’autres se demandent s’ils n’étaient pas des outils à des fins astronomiques. Ainsi, la géographe Maria Reiche, qui avait passé sa vie à étudier les lignes de Nazca, pensait que ces dessins représentaient des constellations.

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here