Au Royaume-Uni, une campagne destinée à améliorer le sommeil humain a été boostée par la création d’une berceuse issue du fruit de l’imagination d’une intelligence artificielle.

AXA, groupe international français spécialisé dans l’assurance, a décidé de s’intéresser au sommeil de nos amis britanniques dans le cadre d’une campagne dédiée. Selon une étude financée par ce groupe, 54 % des Britanniques luttent pour trouver le sommeil chaque nuit et 10 % d’entre eux souffrent d’insomnie sévère, comme l’explique le Mirror UK.

Dans un récent communiqué, AXA explique avoir tenté une expérience inédite, celle de permettre à une intelligence artificielle de composer une berceuse destinée à aider les personnes en proie à des troubles du sommeil.

« Un réseau neuronal artificiel est essentiellement une représentation des neurones et des synapses du cerveau humain – et, comme le cerveau, si vous montrez à ces réseaux des tas de données compliquées, ils feront un super travail pour trouver les schémas cachés dans ces données »,
 a expliqué Ed Newton-Rex, à l’origine de la société ayant produit la berceuse, Jukedeck.

Cependant, AXA a également proposé une seconde berceuse, cette fois-ci composée par un musicien bien humain. Il s’agit de Eddie McGuire, un ancien de la Royal Academy of Music de Londres. Interrogé sur le sujet, Bede Williams, chef du département des études instrumentales de l’Université de St Andrews (Écosse), a indiqué que beaucoup de personnes ressentaient une sensation de chute au moment de s’endormir et que beaucoup de mélodies tentaient de reproduire cela.

Les intelligences artificielles ont-elles la fibre musicale ? Il faut croire que oui, car récemment, un robot a dirigé tout un orchestre en Italie lors d’une représentation mémorable. Par ailleurs, deux I.A. se sont également distinguées durant le mois de novembre 2017. La première a composé le nouvel album de la chanteuse américaine Taryn Southern et la seconde a élaboré un clip musical de la chanteuse chinoise Chris Lee.

Voici les deux berceuses de la campagne d’AXA, celle de l’intelligence artificielle suivie de celle de Bede Williams, à chacun de se faire une opinion.

 

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here