Pour la toute première fois, les archéologues ont réussi à découvrir un artefact qui constituerait le premier exemple du monde d’une mauvaise plaisanterie. Il s’agit du soi-disant bol de Tantale, datant du quatrième siècle de notre ère.

Ce bol hors du commun, plus connu sous le nom du bol de Tantale, a initialement été découvert à Vinkovci, en Croatie, au printemps 2012. Or, un archéologue du British Museum, le Dr. Richard Hobbs, a réussi à démontrer qu’il s’agissait sans aucun doute d’une invention des anciens Romains, qui aurait eu un excellent sens de l’humour, relate le site Inquisitr.

«C’est l’exemple le plus ancien d’une mauvaise plaisanterie, certainement pour les Romains», souligne le chercheur.

La raison pour laquelle personne ne s’en était pas rendu compte en 2012 est due au fait qu’au premier abord, cet artefact en argent a l’air d’un objet ordinaire servant à boire. Au demeurant, suite à une étude plus approfondie, on doit se rendre à l’évidence qu’il ne s’agit pas d’une simple tasse, explique Dr. Hobbs. Il y a un tube très spécial à l’intérieur du bol, grâce auquel tout liquide versé là-dedans commence à s’écouler dès qu’un certain niveau est dépassé.

À en croire Dr. Hobbs, les invités qui s’en servent — et qui ne se doutent évidemment de rien — risquent d’être prendre au dépourvu dès qu’ils tentent de boire dedans, précise le journal The Daily Mail.

Dr. Hobbs suppose que le bol de tantale aurait appartenu à l’empereur Valentinien Ier ou à son frère, Valens, à l’époque où ils seraient solennellement entrés à Vinkovci.

Bien que cette hypothèse soit difficile à prouver, le chercheur n’en est pas moins certain que le bol a été créé à des fins ludiques, d’autant plus qu’une figurine symbolique de Tantale est placé sur dans son milieu.

En effet, Homère dans l’Odyssée et Télès dans ses diatribes racontent que Tantale est placé au milieu d’un fleuve et sous des arbres fruitiers, mais le cours du fleuve s’assèche quand il se penche pour en boire, et le vent éloigne les branches de l’arbre quand il tend la main pour en attraper les fruits.

Source

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here