La recherche de la vie extraterrestre obsède et passionne toujours certains scientifiques. Essayant de trouver les traces d’aliens dans l’univers, des chercheurs mettent en pratique plusieurs théories basées sur la présence d’oxygène. Pourtant, selon une nouvelle approche, il y a d’autres indicateurs de la présence d’organismes vivants…

Les scientifiques cherchent à utiliser une nouvelle approche dans la recherche de vie sur d’autres planètes. Une étude relative à ces recherches a été publiée dans la revue Science Advances.

Jusqu’à présent, les chercheurs considéraient la présence d’oxygène dans l’atmosphère comme le principal indicateur de vie sur une planète, sans prendre en compte d’autres caractéristiques importantes, appelées biosignatures, qui révèlent l’existence possible d’organismes vivants sur une planète donnée.

Comme autres preuves de la présence de vie, les scientifiques mettent également en avant une quantité suffisante de méthane et de dioxyde de carbone, la présence d’eau à l’état liquide sur la surface, ainsi que l’absence de monoxyde de carbone.

«Notre recherche montre que cette combinaison est un signe convaincant de l’existence de vie», a déclaré l’un des auteurs de l’étude.

Selon les experts, une petite quantité de méthane peut se former à la suite d’une collision avec un astéroïde et de l’interaction de roches avec de l’eau. Cependant, les scientifiques sont arrivés à la conclusion que la présence d’une qualité suffisante de ce gaz est impossible sans organismes vivants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here