Le mont Penglai est entouré de mystère. C’est une terre légendaire que beaucoup ont essayé de localiser, mais jusqu’ à présent personne n’ a réussi à trouver ce lieu mythologique où toutes les créatures vivantes sont considérées comme ‘’blanches’’, les palais sont faits d’or et de platine, et les bijoux poussent sur les arbres. Si l’endroit existe vraiment, il est resté caché aux humains mortels.

Dans la mythologie chinoise, le Mont Penglai est la maison des Huit Immortels dont nous avons parlé précédemment sur le savoir perdu des anciens.

Les huit Immortels connaissaient les secrets de la nature. Ces êtres mystérieux sont considérés comme des super-humains qui contrôlent tous les aspects de la vie. Chacun des pouvoirs que détient un immortel peut être transféré à un outil qui peut donner la vie ou détruire le mal.

On dit que les Huit Immortels vivent dans une montagne des îles Penglai, mais l’emplacement de leur foyer demeure un mystère non résolu. Le mont Penglai est aussi la maison d’Anqi Sheng, un sorcier chinois immortel.

Qin Shi Huang Recherche la montagne de Penglai et l’élixir d’ immoralité

Qin Shi Huang, le Premier Empereur d’une Chine unifiée, qui a régné de 246 avant notre ère à 210 avant notre ère a essayé à plusieurs reprises de trouver le mont Penglai. Qin Shi Huang apprit que seuls les immortels pouvaient atteindre la terre mystérieuse où il n’ y a pas d’hiver.

Certains livres anciens mentionnaient le Mont Penglai et Qin Shi Huang, qui était déterminé à obtenir le fruit de d’immortalité qu’on disait y pousser, entreprit une expédition à la recherche des terres des Huit Immortels. Cependant, peu importe comment il a essayé, Qin Shi Huang n’ a pas pu localiser le mont Penglai et sa quête de l’élixir a échoué.

Empereur Qin Shi Huang

Comme la plupart des lieux mythologiques habités par des êtres divins, le mont Penglai est décrit comme un paradis où il n’ y a ni douleur, ni faim, ni maladie. Les gens vivent en parfaite harmonie et les fruits magiques qui y poussent peuvent guérir n’importe quelle maladie, donner la jeunesse éternelle et même ressusciter les morts. Il n’ y a jamais de pénurie de nourriture. Des bols de riz et des verres à vin qui ne se vident jamais, peu importe le nombre de personnes qui en mangent ou en boivent.

On dit que le mont Penglai se trouve dans la mer de Bohai, au large des côtes chinoises. Crédit: Yuan Jiang

Le Lie Zi, un livre taoïste attribué à Lie Yukou contient plusieurs histoires sur des adeptes taoïstes qui tentent d’atteindre la vie éternelle . Le livre mentionne cinq îles appelées Penglai, Yingzhou, Fanghu, Yuanjiao et Daiyu. Aujourd’hui, une ville sur la rive nord de la péninsule de Shandong s’appelle Penglai.

Certains nationalistes chinois tentent d’identifier l’île de Penglai avec les îles Ryūkyū (ou même l’île de Kyūshū), affirmant que c’est la raison pour laquelle toutes les îles de la mer de l’Est « appartiennent à la Chine ». Il ya aussi ceux qui clament que la montagne peut être vu que sous la forme de mirages fréquents en mer. L’emplacement du mont Penglai est toujours débattu par les chercheurs.

Le Mont Hōrai : La version japonaise du Mont Penglai

Dans la mythologie japonaise, l’histoire du Mont Penglai prend forme dans la légende du Mont Hōrai, mais les deux lieux légendaires sont très différents. Le mont Hōrai n’est pas exempt de chagrin ou de mort, et les hivers sont amèrement froids.

Selon les mythes et légendes japonaises, le mont Hōrai était un lieu où on accordait à un individu la perception et la connaissance de toutes les âmes anciennes. Il croyait aussi que les habitants de Hōrai étaient de petites fées qui n’avaient aucune connaissance du mal. C’est pourquoi leurs cœurs sont purs et ils ne peuvent jamais vieillir.

Le Mont Hōrai par Komuro Suiun (1874-1945)

Les Japonais considèrent depuis longtemps certaines montagnes comme des lieux de culte. Ils croyaient que les montagnes étaient des lieux sacrés où résident de nombreux dieux. Cette croyance perdure et est toujours présente au Japon. Le Mont Sacré du Fujiyama sur l’île de Honshu, est une montagne très vénérée au Japon depuis l’antiquité. Les gens de confessions bouddhiste et shintoïste la considéraient comme une demeure des Immortels.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here