Selon la mythologie hindoue, le Vajra est l’arme d’Indra, la divinité du tonnerre. En sanskrit, le mot « Vajra » signifie à la fois foudre et diamant. On raconte que l’arme Vajra possède l’indestructibilité du diamant et la force du tonnerre … On dit que le Vajra a la capacité d’ouvrir des portes vers d’autres planètes.

Les mythes autour de Vajra

Selon Rig-Veda, deux maléfiques Asuras (Démons) nommés Namuchi et Vritra ont envahi la Terre et ont volé toute la lumière et toutes les eaux, laissant la terre sèche. Indra a essayé de les battre, mais il n’ a pas réussi car aucune arme, solide ou liquide ne pouvait les tuer. Pour les vaincre, Indra se rendit à Vishnu, l’un des dieux suprêmes, pour demander de l’aide. Vishnu a ordonné à Tvashtri, le divin charpentier de fabriquer une arme qui n’est ni liquide ni robuste.

A gauche: Vajra dans l’art maya / Droite: Yamantaka le « seigneur de la mort » divinité dans le bouddhisme Vajrayana

Cette nouvelle arme, Vajra, pourrait émettre des coups de tonnerre. Avec cette nouvelle arme, Indra a électrocuté Namuchi et Vritra pour rendre à la terre la lumière et les eaux.

Les Purana ont aussi la version modifiée de la même histoire. Dans cette version révisée, le Vajra a été fait à partir des ossements donnés par le sage Dadhichi.

D’après les images traditionnelles de Vajra, il s’agit d’un puits en métal avec cinq ou neuf branches émises par les deux extrémités. Comme selon l’ancienne description de Vajra par Rig-Veda, le Vajra d’Indra avait des dents ouvertes.

Dans le monde occidental, la foudre est plus facilement associée au dieu grec Zeus. Avec lui, il a vaincu les Titans et a pris le contrôle du panthéon grec. Le mythe nous dit que Zeus a libéré les Cyclopes, les maîtres bâtisseurs, qui étaient emprisonnés dans les profondeurs du monde souterrain – le Tartare.

En gratitude de leur libération, ils lui ont donné une arme merveilleuse, le coup de foudre. Dans une autre histoire, Zeus utilisa son arme redoutable pour combattre les créatures les plus grandes et les plus redoutables de toute la mythologie grecque, le Typhon au serpent à cent têtes. Les premières images de Zeus le montre tenant une tige comme un coup de tonnerre tandis que d’autres montrent cette arme mortelle avec ses extrémités écartées en trois pointes.

Le bouddhisme vajrayana a adapté le symbole de Vajra et l’ a transformé en symbole de paix. Il est dit que le Bouddha lui-même a pris l’arme d’Indra et a fermé les dents pour la convertir en un sceptre pacifique.

Vajra dans la main de Bouddha

Une arme de type vajra apparaît également dans la cosmologie sumérienne. Son utilisation est consignée dans l’Epopée babylonienne de la Création, « l’Enuma Elish« . Une bataille entre le dieu du ciel Marduk et le serpent Tiamat est détaillée sur la quatrième tablette de cet ancien document. Le Tiamat maléfique et puissant, selon l’Enuma Elish, élaborait des plans perfides contre l’Ea ( Enki ) et les autres dieux régnants.

Les dieux avaient peur d’invoquer sa colère maléfique et de chercher une solution. Ea (Enki ) tente d’affronter Tiamat, mais au lieu de se battre recule. Marduk, son fils, s’avance et se porte volontaire pour combattre le serpent enragé, à une condition… S’il réussit, il dominera tout l’univers.

Est-ce que quelque chose de cet héritage très sophistiqué a survécu jusqu’ à aujourd’hui?

Différents types de vajras. De gauche à droite: »gokosho, tokkosho, kong, ban, sankosho et gokorei ».

Au Tibet on l’appelle Dorje, au Japon – kongose, en Chine – dzingansi et Mongolie – Ochir. C’est un objet religieux spirituel important dans l’hindouisme, le bouddhisme et le jaïnisme. On voit souvent le vajra dans la main du Bouddha. Vajra représente un symbole religieux comme la croix pour les chrétiens et le croissant pour les musulmans.

Selon les premiers textes védiques, la substance du vajra contrôle entièrement les influences sournoises, y compris les démons célestes et les voies extérieures. La lumière, qui est la marque caractéristique du vajra, a le pouvoir de briser toutes les ténèbres, tout en se protégeant de toute destruction.

Selon les anciennes traditions, Vajra lui-même est un tonnerre de mille lames forgées dans le fer, ou de l’or mélangé avec du bronze ou de la pierre.

Ce dispositif puissant pouvait non seulement détruire l’ennemi sous forme d’attaque aérienne, mais il pouvait aussi provoquer la pluie et était un symbole de fertilité.

Source

Traduction: Le Savoir Perdu des Anciens

Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique – Les Incas et les Egyptiens

1 COMMENTAIRE

  1. Instrument utilisé par les hiérophantes lors d’une cérémonie initiatique destiné à faire passer certaines énergies dans les corps des disciples afin de leur ouvrir la porte permettant d’accéder à un plan d’existence (de conscience) supérieur. (Domaine de l’occultisme).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here