Des chercheurs américains ont mis au point un système de lasers capable de maintenir et déplacer dans les airs une particule tout en l’illuminant. Ainsi, l’illusion d’un objet flottant dans les airs a été obtenue en utilisant la « photophorèse », une technique de déplacement d’une particule en suspension dans l’air grâce à de la lumière.

Une équipe de physiciens de l’Université Brigham Young (États-Unis) menée par Daniel Smalley a finalisé l’élaboration d’un système de projection d’images en 3D plus performante qu’un hologramme. Les images semblent flotter dans les airs, comme le montre la vidéo visible en fin d’article. Mais pourquoi ce système surpasse l’hologramme ? Tout simplement, l’image est visible depuis les airs ou encore depuis n’importe quel angle de vue !

Les formes sont simplistes et de taille réduite mais un jour peut-être, nous pourrions reproduire l’image 3D de la princesse Leia dans Star Wars, qui sait ?

Comme l’explique une publication dans la revue Nature du 24 janvier 2018, les chercheurs ont utilisé des faisceaux laser quasi invisibles dans le but de piéger une particule sur laquelle une couleur est ensuite projetée, ce qui donne diverses possibilités en fonction des couleurs ajoutées. En utilisant la photophorèse, la particule bouge assez rapidement afin que l’œil humain soit trompé par l’illusion d’un objet flottant dans les airs. En effet, la persistance rétinienne donne l’impression d’une ligne lumineuse.

Selon Daniel Smalley, « la technique nécessite un développement substantiel, mais elle est simple et présente un énorme potentiel d’amélioration ». Bien que l’image en question mesure moins d’un centimètre, celle-ci est réellement en 3D. Les physiciens américains ne désirent pas s’arrêter en si bon chemin, puisque ceux-ci ont déclaré vouloir passer à l’étape suivante. Il sera alors question d’utiliser plusieurs particules à la fois afin d’obtenir des images plus grandes !

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here