Plusieurs chênes ont été coupés en forêt afin de décorer le défilé de Chanel au Grand Palais le 6 mars dernier. L’association France Nature Environnement rappelle que « la nature, ce ne sont pas des arbres coupés en forêt, transportés en camion pour être mis en scène, puis envoyés à la benne à ordures ».

Le décor était frappant de réalisme. Et pour cause. Pour son défilé du 6 mars, où les mannequins se mouvaient dans une forêt automnale – sous la verrière du Grand Palais -, Chanel est allé couper de vrais arbres dans une forêt du Perche, en Basse-Normandie.

Des arbres dont France Nature Environnement estime l’âge à une centaine d’années.

« Pour mieux comprendre, un peu de mathématiques: un arbre met en moyenne 150 ans pour atteindre un diamètre de 60 cm. Autrement dit, les gros arbres du décor auront vécu 1,3 million d’heures avant d’être coupés pour un spectacle dont la durée ne dépassera pas trois heures », dénonce l’association de défense de l’environnement dans un communiqué.

Neuf chênes et 500 bancs en peuplier

En tout, neuf chênes ont été déplacés et plus de 500 bancs en peuplier ont été fabriqués, selon Vogue. Au lieu d’installer le défilé à l’intérieur de Paris, devant d’immenses photographies complétant le décor forestier, Chanel aurait pu organiser l’événement directement dans la nature, suggère France Nature Environnement, qui s’inquiète en outre du devenir du bois.

« Ce défilé vise à donner une image plus verte à Chanel mais s’avère en réalité en décalage complet avec les réels enjeux de protection de la nature et de l’environnement », constate l’association.

« Fer de lance de la mode, la maison de couture se doit de montrer l’exemple », exige-t-elle. « La nature, ce ne sont pas des arbres coupés en forêt, transportés en camion pour être mis en scène, puis envoyés à la benne à ordures. » 

Une marque qui a réponse À TOUT

Des critiques entendues par Chanel qui se défend des accusations de France Nature Environnement et assure avoir tout prévu. La marque affirme qu’il ne s’agit en aucun cas d’arbres centenaires, mais de chênes et de peupliers qui ont été acquis dans le cadre d’un plan de coupe autorisé. Une information plus que douteuse selon les spécialistes étant donné la hauteur des arbres et le diamètre de leurs troncs.

Chanel pense que la planète lui appartient

Chanel s’engage à replanter 100 nouveaux chênes

« En ce qui concerne l’organisation du défilé dans une forêt, si nous comprenons que l’idée peut séduire, elle est difficile à réaliser notamment pour des raisons d’organisation générale mais aussi de sécurité », poursuit Chanel en réponse à l’hebdomadaire.

L’entreprise promet également que les troncs et bancs seront transformés en planches, copeaux, pâte à papier ou billes de bois et affirme qu’elle s’est « engagé(e) à replanter une parcelle de 100 nouveaux chênes au sein de la forêt ».

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here