Cela fait plus de cent trente ans que Sandy Island apparaît sur les cartes. Mais il y a un hic : cette île n’a jamais existé. C’est vers 1880 que ce lieu fictif de la mer de Corail, à l’est de l’Australie, a été ajouté de manière erronée sur les relevés topographiques et les cartes.

Et, comme ces dernières sont établies en consultant les éditions antérieures, l’erreur s’est perpétuée. Même l’avènement de l’imagerie par satellite n’y a rien changé. En 2000, un lecteur de National Geographic a suggéré que Sandy Island n’existait pas, sans pour autant en apporter une preuve formelle.

L’île est donc restée sur les cartes qui prenaient pour références la National Geographic Society et l’Agence nationale du renseignement géospatial des États-Unis (NGA). Mais, en 2012, des scientifiques australiens passant dans la zone ont constaté qu’il n’y avait aucune terre émergée correspondant aux coordonnées de Sandy.

Comment une fausse île a-t-elle pu apparaître aussi longtemps sur les documents officiels ? « C’est une région tellement isolée qu’on lui a prêté peu d’attention », explique Juan José Valdés, géographe en chef de National Geographic. Suivant ce principe, poursuit-il, il pourrait y avoir d’autres fantômes sur nos cartes. »

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here