L’astronome Peter Dunsby vient de faire une découverte révolutionnaire, remarquant une « étoile » très brillante dans son champ de vision de l’observatoire de l’Université du Cap qui n’était pas présent deux semaines auparavant. Sauf qu’il s’agissait de Mars.

Les premières traces de l’histoire de l’observation de Mars, c’est-à-dire l’observation de la planète Mars depuis la Terre, remontent à l’époque des astronomes de l’Égypte antique, au IIe millénaire av. J.-C. Des observations détaillées des positions de Mars furent faites par les astronomes babyloniens qui perfectionnèrent des techniques d’arithmétique afin de prévoir les futures positions de la planète. Les astronomes indiens et arabes, quant à eux, estimèrent la taille de Mars et sa distance par rapport à la Terre. La première observation de Mars au télescope fut quant à elle réalisée en 1610 par Galilée. Autant dire que l’orbe rouge fait partie intégrante de notre paysage cosmique depuis des centaines d’années.

Avant de réaliser sa merveilleuse erreur, Peter Dunsby publia une courte note sur un site dédié aux astronomes, détaillant ses observations, dans lesquelles il décrivait l’objet lumineux qui s’était formé entre les nébuleuses de la Lagune et la nébuleuse Trifide, toutes deux nichées dans la constellation du Sagittaire. Environ 40 minutes plus tard, il vit alors une correction : « L’objet signalé dans ATel 11448 a été identifié comme étant la planète Mars. Nos sincères excuses pour le rapport précédent et les inconvénients causés« . Et de finir par une petite note d’humour :

Le professeur Dunsby a apprécié la plaisanterie et a répondu sur Twitter : « Leçon retenue. Toujours vérifier, revérifier et vérifier une troisième fois, après quoi vérifier encore un peu !! »

Des envies d’observer Mars ? Tous les 2 ans, Mars est en opposition, c’est-à-dire à l’opposé du Soleil par rapport à la Terre. A ce moment, la planète rouge est visible toute la nuit et atteint son point le plus haut dans le ciel en milieu de nuit. C’est notamment le cas cette année, et ce, dès maintenant. L’idéal pour observer Mars dans de bonnes conditions sera cependant l’été avec une opposition prévue le 27 juillet 2018.

Dans les périodes favorables, Mars vous apparaîtra alors comme une étoile très brillante et teintée de rouge entre les constellations du Sagittaire et du Capricorne.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here