Une ONG américaine a récemment dévoilé une carte interactive permettant de simuler une attaque nucléaire en choisissant le lieu de l’impact. Plusieurs choix de bombe nucléaire sont disponibles, et la plateforme permet de prendre connaissance des conséquences d’une explosion.

Une carte pour prendre la mesure d’une explosion nucléaire sur n’importe quelle commune de la planète ? C’est justement l’idée de l’ONG Outrider Foundation, dont le but est d’informer le grand public sur les dangers et menaces les plus importantes concernant l’humanité.

Le nucléaire civil ou militaire se présente comme étant un de ces dangers. Les accidents tels que ceux de Tchernobyl (1986) et celui de Fukushima (2011) sont là pour le rappeler, tout comme les deux bombes atomiques lancées sur le Japon par les États-Unis en 1945. Le fait est que le nucléaire a toujours poursuivi sa route, et que les différentes armées du monde sont assez nombreuses à disposer d’armes très dangereuses.

La carte interactive d’Outrider Foundation rappelle l’application Nukemap que nous présentions en 2015. Cependant, cette nouvelle plateforme semble plus moderne et plus attractive. L’internaute peut sélectionner le type de bombe à lancer sur la ville de son choix, à sélectionner dans une barre de recherche.

Parmi les choix de bombe, il y a la bombe Little Boy larguée sur Hiroshima (Japon) le 6 août 1945, le missile nord-coréen Hwasong-14, le missile américain à ogive thermonucléaire W-87 ou encore la Tsar Bomba (50 000 kilotonnes), l’arme de destruction massive la plus énergétique jamais utilisée et développée par l’Union Soviétique (URSS).

Alors qu’il est également possible de sélectionner la détonation au sol ou dans les airs, de nombreuses informations sont communiquées par la carte interactive, à commencer par le nombre de morts et de blessés potentiels. Ci-dessous, un essai pratiqué avec la Tsar Bomba sur la ville de Shanghai (Chine) donne des résultats frappants : plus de 8 millions de morts et environ 4,5 millions de blessés.

Pour essayer le simulateur < —

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here