Triste période pour les parcs animaliers français. Un peu plus d’un an après la mort d’un rhinocéros blanc au zoo de Thoiry (Yvelines), abattu par balles pour sa corne, c’est maintenant le parc animalier Planète Sauvage qui doit faire face à une situation difficile. Dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2018, deux singes écureuils (Saimiri sciurus) de l’établissement ont été volés.

« Les voleurs se sont rendus dans le centre du parc où se trouvait le bâtiment malgré la présence des gardiens de nuit. Ils ont ensuite fracturé les systèmes de cadenas qui sécurisaient les portes en ont capturé deux des cinq singes présents« , a informé Clémentine Amar, responsable communication du parc situé à Port-Saint-Père, en Loire-Atlantique. Après la découverte de l’effraction, les responsables du parc ont contacté la gendarmerie, les services vétérinaires ou encore l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Une enquête est actuellement en cours pour retrouver les deux petits primates originaires d’Amérique du Sud, qui « font partie d’un programme européen d’élevage au sein des parcs zoologiques« . Comme les autres animaux de l’établissement, ces singes écureuils sont munis de puces d’identification. En attendant de nouvelles informations, « les dispositifs de sécurité ont été renforcés, une grosse intervention de mise en place de matériels de surveillance et de détection étant déjà en cours« , assure Planète Sauvage. « Ces animaux qui sont très fragiles et nécessitent des compétences particulières pour leur assurer les soins quotidiens« , s’inquiète l’équipe du parc.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here