La Chine a l’intention de construire un avant-poste scientifique sur la surface de la Lune, avec une classe absolue.

La mission Apollo 11 a été la première mission habitée à atterrir sur la lune, et cet événement historique a eu lieu le 20 juillet 1969.

En fait, il y a eu six alunissages habités entre 1969 et 1972. Tout cela, il y a une demi-décennie. À ce jour, les États-Unis sont le seul pays au monde à avoir mené avec succès des missions habitées sur la Lune, la dernière ayant décollé de la surface lunaire en décembre 1972.

Si nous avions les moyens et la technologie pour nous rendre sur la Lune, faire atterrir des astronautes sur sa surface et les ramener chez eux en toute sécurité il y a cinquante ans, pourquoi ne sommes-nous pas retournés là-bas ?

Tandis que la Russie et les États-Unis ne semblent pas trop intéressés par la Lune ; la Chine, un pays qui a fait des progrès incroyables en matière de vols spatiaux au cours des dernières années, est impatiente de s’y aventurer.

Cependant, les Chinois ne veulent pas seulement poser un homme dessus, mais ils veulent aussi construire un avant-poste lunaire.

Les membres de l’industrie spatiale chinoise ont annoncé le 24 avril que Pékin prévoit de construire une station de recherche habitée sur la lune, selon China Daily.

« Nous pensons que le rêve de la nation chinoise de vivre dans un palais sur la Lune deviendra bientôt une réalité », a déclaré le CNSA dans une vidéo.

L’Administration nationale chinoise de l’espace (CNSA) a présenté une vidéo à Harbin (Heilongjiang, Chine) dans laquelle elle montrait différentes réalisations et expliquait son initiative de construire et d’exploiter cette installation à la surface de la lune.

Cette station lunaire aurait plusieurs « cabines spatiales » interconnectées par des tubes qui approvisionneraient ses occupants en oxygène et fonctionneraient essentiellement grâce à l’énergie solaire.

Wang Liheng, un scientifique de haut niveau et académicien de l’Académie chinoise d’ingénierie, a déclaré à China Daily qu’il est devenu un consensus parmi les chercheurs chinois qu’une station lunaire habitée est nécessaire pour que les scientifiques puissent approfondir leurs recherches lunaires et explorer les moyens d’exploiter les ressources lunaires.

« La première étape, selon nos chercheurs, sera d’envoyer nos astronautes sur la Lune pour effectuer des explorations à court terme », a déclaré Wang, faisant référence à un programme lunaire habité, qui a été réclamé par les scientifiques chinois depuis longtemps.

Bien que la CNSA n’a pas révélé un calendrier de construction de leur soi-disant « palais sur la Lune », les rapports ont ajouté que l’agence spatiale chinoise a l’intention d’explorer les deux pôles lunaires.

C’est la première fois que la Chine déclare publiquement son intention de construire un avant-poste lunaire habitable.

« La mission nous permettra de découvrir ce que nous ne savons pas sur la lune. De plus, nous pouvons profiter du bouclier de l’autre côté contre les interférences de la Terre pour faire des observations plus claires dans l’espace profond », a ajouté Wang.

Mais comme les Chinois ne veulent pas s’arrêter pour aller sur la lune, on rapporte qu’à long terme, l’avant-poste lunaire chinois pourrait servir de rampe de lancement pour se rendre sur Mars.

Ainsi, alors que d’autres parties du monde sont occupées à essayer de comprendre la guerre au Moyen-Orient, les pays asiatiques travaillent vers l’avenir, créant des projets qui profiteront à l’humanité à long terme.

Source

Traduction : Elias Artista

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here