Durant la nuit dernière, la station spatiale chinoise Tiangong-1 a été presque entièrement détruite au-dessus de la partie centrale du Pacifique sud. Aucun dégât n’a été constaté en ce qui concerne la retombée de matériaux.

Il y a quelques jours, nous évoquions l’imminence de l’entrée de la station spatiale chinoise Tiangong-1 dans notre atmosphère. Or selon le China Manned Space Engineering Office (CMSEO), à savoir le bureau chinois chargé de la conception des vols spatiaux habités, la station spatiale de 8,5 tonnes pour 10 mètres de long a été « globalement détruite » lors de sa rentrée dans l’atmosphère lundi aux alentours de 00h15 GMT, soit à 2h15 du matin heure de Paris.

En janvier 2018, nous rappelions le fait que la station Tiangong-1, placée en orbite en septembre 2011, était inactive depuis 2013 et hors de contrôle depuis mai 2016. Celle-ci a donc enfin terminé sa course alors que « la plupart des équipements ont été détruits lors de la phase de rentrée dans l’atmosphère » selon le CMSEO, des propos relayés par Le Monde.

Avant de terminé sa course dans le centre de l’océan Pacifique sud malgré une annonce préalable du CMSEO indiquant une retombée dans l’océan Atlantique au large des côtes brésiliennes, la station spatiale aurait survolé la Corée du Sud et le Japon où le jour était déjà levé. L’Aerospace Corporation a donc eu raison sur son estimation concernant la retombée de la station chinoise entre le 43e parallèle sud et le 43e parallèle nord. Sans avoir pu déterminer l’endroit exact où la station allait retomber, l’Aerospace Corporation avait indiqué que celle-ci semblait se diriger vers une zone non habitée où l’océan est majoritaire.

Aucun risque n’est donc à craindre pour les personnes, alors que rappelons-le : les chances qu’un être humain soit touché par un débris spatial de plus de 200 grammes est de une sur 700 millions!

Le CMSEO avait promis a sacré spectacle, voyez plutôt :

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here