Deux grandes pierres faisant partie du site mégalithique Stonehenge renfermeraient la réponse concernant pourquoi les anciens constructeurs ont choisi la plaine de Salisbury pour y ériger leur monument, d’après un archéologue britannique.

Deux des pierres les plus imposantes du site anglais de Stonehenge auraient été déposées à cet endroit des millions d’années avant qu’une tribu d’hommes du Néolithique y construise un monument, affirme Mike Pitts, l’un des rares archéologuesbritanniques à mener des fouilles près de Stonehenge, dans un article publié par le magazine Science Alert.

D’après la théorie généralement admise depuis les années 1970, les pierres de sarsen qui ont servi à construire le cromlech de Stonehenge venaient de la carrière de Marlborough Downs, située à 32 kilomètres du site. Mais il n’était pas clair de savoir pourquoi les constructeurs n’ont pas érigé les sarsens à proximité de la carrière, ce qui aurait été plus facile que de les transporter sur une grande distance vers la plaine de Salisbury.

Selon M.Pitts, la pierre du Talon (Heel Stone n°96) et la pierre n°16 ne portent pas de traces de taille ou d’intervention d’outils, ce qui indiquerait qu’elles se trouvaient déjà sur les lieux. L’archéologue a en outre découvert des traces d’un trou de six mètres de diamètre à proximité de la pierre du Talon qu’il suppose être le lieu d’emplacement initial du sarsen. Ce trou est assez large pour contenir la pierre. Un trou identique se trouve à côté de la pierre n°16.

En plus, la ligne passant par les deux trous en question indique le point de l’horizon où le Soleil se lève au solstice d’été, tout comme la ligne joignant les deux pierres. D’après le chercheur, cette position naturelle des sarsens aurait pu inspirer les constructeurs à bâtir le plus célèbre cromlech sur Terre. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here