Le 27 août 1883, à 10 heures du matin heure locale, le volcan Krakatoa, situé entre les îles indonésiennes de Java et de Sumatra, est entré en éruption. Un cataclysme si violent qu’il se fit entendre à 5 000 km de distance. C’est le son plus fort que la planète a connu.

Rendez-vous compte : à environ 3 200 kilomètres du Krakatoa, les habitants de la Nouvelle-Guinée et de l’Australie occidentale ont rapporté avoir entendu « une série de bruits semblables à ceux de l’artillerie dans le sens nord-ouest », explique Aatish Bhatia à Nautilus. Et à plus de 4 800 kilomètres de l’île de Rodrigues, dans l’océan Indien, les habitants ont rapporté avoir entendu ce qui leur semblait être « le rugissement lointain d’un feu nourri ». Ce bruit, c’est celui d’une éruption volcanique record qui propulsa de la fumée à près de 80 kilomètres d’altitude. Des débris brûlants auraient été projetés de l’embouchure du volcan à des vitesses allant jusqu’à 2 575 kilomètres par heure, soit plus du double de la vitesse du son !

L’événement est aujourd’hui connu pour être la plus grande catastrophe naturelle du 19e siècle. Les ondes de choc de l’éruption ont fait le tour du monde à plusieurs reprises, et ont créé un tsunami de plus de 45 mètres pesant 600 tonnes. Ce raz de marée a fini par toucher les côtes de Java et de Sumatra, détruisant complètement les régions côtières. Au loin, dans les eaux sud-africaines, les navires étaient également secoués par une autre série de tsunamis. Le navire britannique Norham Castle se trouvait, par exemple, à 64 kilomètres de Krakatoa au moment de l’explosion. Le capitaine du navire aurait alors écrit dans son journal : « Les explosions sont si violentes que les tympans de plus de la moitié de mon équipage ont été brisés, mes dernières pensées sont avec ma chère épouse, je suis convaincu que le jour du Jugement est arrivé ».

Selon The Independent, la force de l’explosion était 10 000 fois plus puissante que celle d’une bombe à hydrogène, atteignant environ 172 décibels sur 160 kilomètres à la ronde. Rappelons que le seuil humain de la douleur est fixé à 130 décibels. L’éruption aura finalement englouti 165 villages et campements, causant au passage la mort de 40 000 personnes.

Pour vous donner une idée du choc, cette vidéo filmée par un couple en Papouasie-Nouvelle-Guinée nous montre un volcan en éruption – moins puissant que le Krakatoa, heureusement. L’onde de choc est en revanche déjà très impressionnante.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here