Un institut français fait actuellement beaucoup parler de lui à l’international pour avoir créé la plus petite maison du monde, 50 fois plus petite qu’un millimètre ! Cette micro-maison a été fabriquée par un nanorobot, prouvant que cette technologie pourrait trouver de nombreuses applications.

Les ingénieurs de l’Institut Femto-ST de Besançon ont réussi la prouesse de bâtir la plus petite maison au monde, dont les dimensions sont stupéfiantes : 20 × 10 × 15 micromètres. Pour parvenir à construire ce bâtiment incroyablement petit (plus fin qu’un cheveu), les chercheurs ont utilisé une technologie d’assemblage robotisée, qui jusqu’à aujourd’hui n’existait pas à cette échelle.

Cette technique d’assemblage baptisée μRobotex (Micro Robotex) prend la forme d’une plateforme composée d’un microscope électronique à balayage à double faisceau, un faisceau d’ions focalisés et un nanorobot à six degrés de liberté. Il s’agit d’une méthode prévue pour fabriquer des systèmes à l’échelle nano dont les dimensions ne dépassent pas les 10 micromètres, comme l’explique le compte-rendu de ces recherches publié dans le Journal of Vacuum Science & Technology Aen mai 2018.

La maison a été fabriquée à partir d’un panneau de verre débité grâce à un faisceau d’ions focalisés, le tout dans une chambre à vide. Le panneau a été découpé pour obtenir la forme d’un patron qui a ensuite été plié et soudé. Par ailleurs, la plateforme se pilote par le biais d’un microscope électronique à balayage à double faisceau, permettant une précision d’assemblage très importante.

Si les chercheurs de l’Institut Femto-ST ont fait la démonstration de cette technique pour construire une micro-maison, ces derniers estiment que cette technologie pourrait trouver des applications dans le domaine de l’aérospatial. Ce serait notamment le cas dans le cadre de la fabrication de différents capteurs destinés à l’inspection de l’intérieur de moteurs à réaction. Les chercheurs parlent également d’applications en médecine, par exemple pour l’exploration des vaisseaux sanguins.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here