Imperceptiblement, la rotation de la Terre ralentit, signifiant un allongement des jours sur le très long terme. À quand la journée de 25 heures ?

Il est 19 h, la journée touche lentement à sa fin et… vous n’avez toujours pas fait la moitié de ce que vous auriez voulu faire aujourd’hui. Si les jours étaient un peu plus longs, c’est sûr, vous arriveriez à faire plus de choses.

Les géologues de l’université de Madison, dans le Wisconsin (États-Unis) ont une bonne nouvelle pour vous : les jours deviennent plus long. Et tout ça grâce à notre satellite, la Lune, qui s’éloigne lentement mais sûrement de nous.

Les chercheurs américains ont reconstruit la relation qui lie la Terre à la Lune, et découvert qu’il y a 1,4 milliard d’années, un jour sur Terre durait 18 heures. À cette époque, notre satellite naturel étant plus proche de nous, son attraction était plus grande et la Terre tournait plus vite autour d’elle-même.

La Lune prend ses distances

Or, la Lune prend ses distances, de 3,82 centimètres par an exactement. « À mesure que la Lune s’éloigne, la Terre décrit un mouvement comparable à celui des pirouettes des patineurs artistiques, qui ralentissent quand ils tendent leur bras vers l’extérieur », explique Stephen Meyers, co-auteur de l’étude. La Lune se trouve actuellement en moyenne à 381 500 km de la Terre.

Pour découvrir ce phénomène, les scientifiques ont étudié les sédiments d’une formation rocheuse qui date de 90 millions d’années – alors que les dinosaures étaient encore sur Terre. Cette pierre contient des informations précieuses sur les cycles du climat qu’a connus la Terre.

Des « secondes intercalaires »

Or, le système solaire est un environnement extrêmement complexe, où les corps célestes exercent leur influence les uns sur les autres. Essayer de retrouver ce qu’il s’est passé au-delà de 50 millions d’années est un véritable casse-tête pour les scientifiques – c’est le « chaos » du système solaire.

Et c’est cette histoire chaotique que les chercheurs ont réussi à « craquer », après plusieurs années de recherche. Combinés avec les connaissances de l’histoire de l’astronomie et la vitesse de rotation de la Terre, ils ont établi une modélisation statistique fiable de la manière dont la rotation terrestre s’est comportée et de son histoire avec la Lune – et permet de faire quelques prédictions sur le futur de cette relation.

C’est pour cette raison d’éloignement lunaire que depuis 1972, des « secondes intercalaires » sont ajoutées au temps universel. D’après l’Observatoire de Paris, « si la seconde intercalaire était supprimée, le temps universel coordonné (UTC) serait alors découplé de la rotation de la Terre ».

Régulièrement, une seconde est ajoutée à nos horloges, pour éviter tout décalage. Le dernier ajout a eu lieu de 31 décembre 2016 à minuit, où la toute dernière minute de l’année a duré 61 secondes. En tout, les personnes nées après 1972 ont déjà gagné 27 secondes. On espère que les plus pressés ont savouré chacune d’entre elles. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here