Le dictateur de la Rome antique et général Jules César a transformé la République romaine en un puissant empire romain, mais il avait beaucoup d’ennemis.

Lorsqu’il envoyait des messages à ses généraux, il utilisait un code simple mais difficile à déchiffrer. Le César Cipher a été longtemps impossible à briser.

Dans la plupart des cas, César utilisait un type de code de substitution dans lequel chaque lettre du texte est « décalée » par une lettre à distance fixe, toujours du même côté, dans l’ordre de l’alphabet

Avec l’aide de l’alphabet, César écrivait une lettre et la décalait 3 fois vers la droite. La lettre « B » devenait un « E » et ainsi de suite. Le cryptage de César est probablement le plus facile à déchiffrer.

Cependant, en dépit d’être si simple le « César Cipher » a fait son tour et il n’aurait jamais été craqué par ses ennemis. Une certaine variation du code a été utilisée en 1915 par les Russes pendant la Première Guerre mondiale, mais il n’a pas fallu beaucoup de temps pour le percer.

Bien que le chiffrement soit facile à comprendre et à mettre en œuvre, il a résisté pendant trois siècles à toutes les tentatives de rupture.

Une autre méthode de chiffrement utilisée par César était d’échanger des lettres latines contre des lettres grecques.

C’était donc certainement un moyen simple, mais efficace d’envoyer des messages secrets.

Traduction : Le savoir perdu des anciens 

Source 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here