Le leprechauns est peut-être l’une des créatures les plus connues du folklore irlandais. Les leprechauns sont populairement dépeints comme de petits hommes avec des barbes vêtues de manteaux verts et de grands chapeaux verts.

D’autres croyances bien connues au sujet des leprechauns incluent le chaudron d’or qu’on dit qu’ils gardent au bout des arcs-en-ciel, et leur nature espiègle* (Vif et malicieux, sans méchanceté)*. Alors que beaucoup sont familiers avec cette représentation générale du leprechaun, il y a d’autres aspects de ces créatures irlandaises qui sont moins bien connus.

Leprechaun street art dans le quartier irlandais, Birmingham, Royaume-Uni.

Le nom Leprechaun a plusieurs origines possibles.

Pour commencer, il existe un certain nombre de théories différentes concernant l’origine du mot « leprechaun ». Par exemple, un compte indique que ce nom peut provenir de l’irlandais leath bhrogan (qui se traduit par  » cordonnier « ). Une autre explication possible pour ce nom est qu’il vient du mot luchorpan (signifiant ‘petit corps’).

Un autre encore est qu’il vient du mot lucharma’n (signifiant ‘pygmée’). On peut souligner qu’à l’origine, le nom leprechaun n’était utilisé que dans la région de Leinster Nord, et que d’autres régions d’Irlande avaient des noms alternatifs pour cette créature, y compris lurican, lurachmain, lurachmain et lurgadhan.

Un lutin compte son or dans cette gravure datant de 1900 ( Domaine public )

Les leprechauns sont des descendants de Tuatha Dé Dannan

Les leprechauns sont considérés comme faisant partie de la famille des fées, et qu’ils sont les descendants de Tuatha Dé Dannan (traduit par ‘Peuples / Tribus de la déesse Dana / Danu’), qui étaient un groupe d’êtres surnaturels qui ont envahi l’Irlande dans un passé lointain.

Il est intéressant de noter que l’existence de leprechauns femelles n’est pas attestée dans le folklore irlandais. Une explication pour contourner le problème de la procréation entre leprechauns  est que ces créatures sont en fait des enfants non désirés / déformés de fées qui ont été abandonnées par le reste de la communauté. Cela peut aussi servir d’explication à la nature notoirement grincheuse, solitaire et peu confiante du « lutin ».

Les cavaliers des Sidhe*. (1911) John Duncan. Il s’agit d’une représentation imaginaire de ce à quoi pouvaient ressembler les Tuatha Dé Dannan (ancêtres des Leprechauns et autres fées).

*Le aos sí ou aes sídhe est un peuple ou un être surnaturel lié à la mythologie celtique des Gaëls, plus ou moins confondu avec les divinités Tuatha Dé Danann dans la littérature gaélique médiévale. Wikipédia

Les leprechauns ont des cousins…. ou une face cachée plus malicieuse

Alors que les Leprechauns sont connus pour être des illusionnistes, ils ne sont peut-être pas aussi gênants que leurs cousins, les Clurichauns. Selon le folklore irlandais, ces parents moins connus du « lutin » sont des créatures nocturnes et sont susceptibles de causer des ravages. Par exemple, les Clurichauns sont souvent dépeints comme vidant des caves à vin et étant ivres.

Dans de nombreuses histoires, on dit aussi qu’ils attelaient le bétail, y compris les moutons, lapins et les chèvres, et qu’ils font le tour de l’Irlande la nuit. Selon certains folkloristes, les Clurichauns ne sont pas différent du leprechaun, mais sont des leprechaun dans leur ‘forme nocturne’. En d’autres termes, les lutins changent complètement de caractère lorsqu’ils se soûlent après une dure journée de travail.

Les Leprechauns travaillent dur et gagnent bien leur vie

En parlant de travail, les leprechauns sont censés servir de cordonniers à d’autres fées. Par conséquent, on dit qu’ils ont toujours un marteau dans une main et une chaussure dans l’autre. De plus, le bruit fait par les leprechauns qui enfoncent des clous dans la semelle des chaussures est dit audible par les êtres humains. Selon le folklore irlandais, les fées aiment beaucoup danser, et à cause de cela, elles ont constamment besoin de chaussures neuves. Par conséquent, la fabrication de chaussures est un commerce lucratif dans le monde féerique.

L’un des résultats du commerce des leprechauns est leur richesse , et il est communément admis que les leprechauns gardent l’or qu’ils gagnent dans des chaudrons cachés au bout des arcs-en-ciel. Alternativement, on croit que les leprechauns sont les banquiers du monde des fées. Dans ce cas, l’or qu’ils gardent peut ne pas être le leur, mais appartenir à d’autres fées qui ont confié aux leprechauns la sauvegarde de leurs richesses.

Les leprechauns sont une espèce protégée.

Enfin, les leprechauns sont considérés comme une espèce protégée par le droit européen. Ce statut a été accordé par l’Union européenne aux 236 prétendus leprechauns qui vivent aujourd’hui à Carlingford Mountain. C’est ici qu’en 1989, les restes d’un leprechaun auraient été trouvés par un propriétaire de pub local du nom de P. J. O’Hare. Un jour, un cri a été entendu près d’un puits, et quand O’Hare est arrivé sur les lieux, il a vu des os, un petit costume et quelques pièces d’or près d’une plaque de terre brûlée. Ces objets sont maintenant présentés dans une vitrine en verre.

Traduction de l’image : 

Les plantes, les animaux sauvages et les leprechauns (petits gens) sont protégés dans cette zone. Les chasseurs et les chercheurs de fortune seront poursuivis en justice

Les Leprechauns sont-ils des mythes et des légendes ? Pas selon le seul ‘Chasseur de leprechaun’ d’Irlande, qui insiste pour dire qu’il a vu ces petits gens. Kevin Woods, âgé de 74 ans, originaire du comté de Louth en Irlande, a dit avoir rencontré des « lutins » pour la première fois dans les montagnes Cooley il y a plus de 20 ans. Selon M. Woods, il y en avait autrefois des millions en Irlande, mais ils sont tous morts, et il n’en reste plus que quelques centaines. Il passe maintenant ses journées à diriger les tournées des « Derniers Leprechauns d’Irlande ». Alors, M. Woods n’est-il qu’un doux rêveur , ou ces petits personnages de la mythologie antique existent-ils vraiment ?

Source

Traduction : Le Savoir Perdu Des Anciens 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here