Mon but était de créer une vidéo qui transporterait les spectateurs au sommet du mont Everest. Sans musique. Sans effets sonores. Pas de ralenti. Juste le son brut de l’environnement, du flux d’oxygène inhalé à travers les masques des grimpeurs et le bruit de la lutte profonde que chaque personne endure, souffre afin de respirer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here