Organismes marins étranges venus des eaux tropicales, les pyrosomes débarquent en masse sur les plages de la côte ouest des États-Unis. Ces animaux seraient capables de survivre plus facilement que prévu dans les eaux froides.

Peu séduisants mais pas bien méchants, les pyrosoma atlanticum ne se cachent plus. Selon un article paru le 19 juillet dans la revue Ecology, ces créatures gélatineuses appartenant à la famille des tuniciers remontent de plus en plus vers le nord du Pacifique, envahissant les eaux et les plages de la côte ouest américaine. Ces types de pyrosomes pouvant atteindre jusqu’à 60 centimètres de long se déplacent au gré des courants marins et forment des colonies de plusieurs milliers d’individus.

En 2014, les pêcheurs et les scientifiques ont remarqué que ces pyrosomes commençaient à remonter jusqu’au large des côtes de l’Oregon et de l’État de Washington, explique le site Live Science. L’année dernière, des millions de ces animaux ont été observés à cet endroit.

À 40 m sous la surface

« Ces animaux sont peut-être capables de survivre dans des eaux plus froides que prévues, mais ce qui pourrait être responsable de leur présence serait l’existence de nourriture qui leur convienne »,avance Kelly Sutherland, biologiste marin à l’Université de l’Oregon.

Selon les auteurs de cette étude, les pyrosoma atlanticumstationnent à environ 40 mètres sous la surface de l’eau, où la température est d’environ 10 °C. La majorité des individus analysés mesurent entre 4 et 26 centimètres.

S’ils sont inoffensifs, ces créatures forment parfois des colonies très denses, jusqu’à une douzaine d’individus par mètre carré. Pour les bateaux de pêche opérants dans les eaux à l’ouest des États-Unis, il est difficile d’éviter ces colonies de pyrosomes. En 2017, la hausse du nombre de ces animaux avait fortement compliqué le travail des pêcheurs locaux car ils obstruaient leurs filets. Source

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here