Les tapis volants sont un moyen de transport que l’on retrouve notamment dans les contes orientaux. Ces tapis peuvent transporter leurs propriétaires d’un endroit à un autre à travers les airs.

Alors que les tapis volants sont le plus souvent associés aux histoires des Mille et une nuits, des tapis magiques ont également été mentionnés dans les écrits de différentes civilisations à différents moments de l’histoire.

L’histoire des tapis volants

Fait intéressant, contrairement à ce que pense la population, le tapis volant ne figure pas en bonne place dans les Mille et une nuits… Par exemple, dans le manuscrit Galland, le plus ancien manuscrit qui contient les 282 premières histoires (sur 1001), aucune mention n’est faite des tapis volants.

Dans la version originale d »Aladdin et la lampe magique », l’enlèvement de la princesse Badroulbadour ( Jasmine ) et de son époux lors de leur nuit de noces ne s’est pas produit sur un tapis magique, mais sur leur lit conjugal, qui a été transporté dans les airs par le génie de la lampe. Il a également été affirmé que les tapis volants font leur première apparition dans des versions plus modernes du conte, le plus connu étant Aladdin de Walt Disney en 1992.

Un manuscrit des Mille et une nuits

Les histoires de Sherira

Dans l’histoire de Ben Sherira, la légendaire reine de Saba avait un alchimiste royal qui a réussi à faire planer un petit tapis brun au-dessus du sol. Des années plus tard, l’alchimiste a perfectionné son habileté, en découvrant que l’astuce réside dans la teinture du tapis plutôt que dans son processus de filage.

Lorsque la reine a appris cette bonne nouvelle, elle a fait fabriquer un tapis volant et l’a envoyé au roi Salomon en gage de son amour. On dit que ce tapis était fait de soie verte, brodée d’or et d’argent et parsemée de pierres précieuses. On dit aussi que le tapis était si grand que les armées du roi pouvaient s’y tenir debout.

Reine de Saba

Quand le tapis est arrivé, Salomon était occupé avec la construction du Temple de Jérusalem. Il ne pouvait pas recevoir le cadeau, et l’a donné à l’un de ses courtisans. Lorsque la reine de Saba a appris la nouvelle de cette réception, elle a eu le cœur brisé et a décidé de ne plus rien avoir à faire avec les tapis volants. Sans le soutien royal, l’alchimiste (et ses artisans) ne pourrait plus fabriquer de tapis magiques, et le savoir aurait été perdu à jamais. Alternativement, il a été affirmé que les artisans impliqués dans la fabrication du tapis volant ont erré pendant des années, avant de s’installer quelque part en Mésopotamie.

Dans une autre version de l’histoire de Salomon, le roi a reçu son tapis magique de Dieu lui-même. Ce tapis aurait pu transporter 40,000 hommes dans les airs à tout moment. Étant en possession de ce tapis, on dit que la fierté de Salomon grandissait chaque jour. Finalement, Dieu a décidé de punir Salomon, et pendant que le tapis volait dans les airs, il l’a secoué, faisant ainsi tomber à leur mort les 40,000 hommes qui s’y trouvaient.

Salomon sur son trône, peinture d’Andreas Brugger, 1777.

En plus d’être un mode de transport, les tapis volants ont également été décrits comme une arme utilisée pendant les guerres. L’une de ces histoires se rapporte à un roi parthien de la fin du 2 e siècle avant Jésus-Christ sous le nom de Phraates II. En 130 avant JC, le roi aurait été engagé dans une guerre avec Antiochus VII, le souverain de l’Empire séleucide.

Dans l’histoire, Phraates s’est envolé des hauteurs des montagnes Zagros sur un tapis ou un morceau de tissu pour affronter son ennemi, qu’il tua par le feu et la foudre. Phraates a reçu un accueil triomphant à son retour et aurait flotté au-dessus des têtes de ses sujets sur son tapis magique. Dans une autre histoire, le 3 ème siècle après JC. On dit que le souverain sassanien, Shapur, avait aussi un tapis volant. Utilisant son tapis, un soir, Shapur se faufila dans le camp de l’armée romaine, surpris l’empereur Valérien, qui dormait, et l’enleva. 

Source

Traduction : Le Savoir Perdu Des Anciens 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here