Un bateau en bois vide et renversé a été trouvé à la dérive au large de la côte ouest du Japon, et il pourrait marquer le début d’un autre déluge de « bateaux fantômes » en provenance de Corée du Nord pour se jeter sur les côtes japonaises.

Le navire, d’une longueur de 8 mètres (26 pieds), a été retrouvé mercredi après-midi dans une zone rocheuse au large de l’île de Hokkaido, a rapporté le Japonais Sankei Shimbun.

Un homme non identifié l’a repéré alors qu’il faisait le tour de la ville de Matsumae-cho vers 17h30 ce jour-là.

La chaîne de télévision Hokkaido Cultural Broadcasting a diffusé une photo du bateau jeudi :

Bien que l’origine du bateau ne soit pas claire, les médias locaux ont rapporté que les autorités municipales et maritimes ont déclaré que le bateau pourrait provenir de Corée du Nord.

Les plongeurs locaux qui ont examiné le bateau jeudi matin, qui avait alors dérivé à environ 50 mètres (164 pieds) au large de la côte d’Hokkaido, ont déclaré n’avoir vu ni membres d’équipage, ni écriture, ni symboles indiquant d’où il pourrait venir.

Mais la forme et la couleur du bateau trouvé mercredi ressemblait à d’autres bateaux de Corée du Nord qui avaient dérivé vers le rivage dans le passé, a rapporté le Sankei Shimbun, se référant aux autorités de la ville.

Cent quatre « bateaux fantômes » – des navires découverts sans équipage vivant – ont été découverts le long des côtes japonaises l’année dernière, le plus haut niveau depuis que les autorités ont commencé à collecter des données en 2013. Beaucoup ont été trouvés avec des cadavres dedans, alors que d’autres étaient vides.

Alors que les autorités japonaises n’ont pas été en mesure d’identifier définitivement l’origine des bateaux trouvés l’année dernière, de multiples facteurs ont suggéré qu’ils provenaient de Corée du Nord.

Un bateau trouvé sur l’île de Sado en novembre dernier contenait ce qui semblait être des paquets de cigarettes nord-coréens et des vestes portant des inscriptions coréennes.

Bateau fantôme trouvé sur l’île de Sado

Deux corps découverts sur un autre bateau dans la préfecture de Yamagata en décembre portaient également des épingles représentant le visage de Kim Il Sung, le grand-père de Kim Jong Un.

On ne sait pas exactement qui étaient ces gens, ni pourquoi ils sont venus au Japon. Les experts ont avancé des théories telles que l’insécurité alimentaire en Corée du Nord, l’affaiblissement de la sécurité de Kim Jong Un sur sa côte est, et le fait que les pêcheurs locaux sont obligés de voyager au-delà de leurs limites en raison des quotas annuels et d’un accord sur les droits de pêche entre la Corée du Nord et la Chine.

Le Japon s’est efforcé de s’occuper des dépouilles mortelles. Certaines villes veulent renvoyer les restes en Corée du Nord, mais cela pourrait s’avérer difficile en raison de l’absence de relations diplomatiques entre les deux pays.

Un autre bateau fantôme

Jeffrey Kingston, directeur des études asiatiques au temple de l’Université du Japon, a exhorté à la prudence lorsqu’il s’agit de déterminer si le navire trouvé cette semaine vient de Corée du Nord.

La saison de pêche de la Corée du Nord s’étend généralement d’octobre à février, a-t-il dit précédemment à Business Insider, de sorte que voir un navire dans les eaux japonaises en été semble être une anomalie. Le dernier rapport sur l’observation d’un navire fantôme au Japon remonte au mois de janvier.

« Beaucoup d’inconnu au sujet de cette affaire dont les conclusions sont si difficiles à tirer », a déclaré Kingston à Business Insider vendredi.

Source

Traduction : Le Savoir Perdu Des Anciens 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here