Le killi est un petit poisson africain qui vit seulement quelques mois et pour cette raison il est très intéressant pour les scientifiques qui mènent des études sur le vieillissement. Se fiant à leurs dernières recherches, ils ont jugé que le killi était l’espèce qui vieillissait le plus vite, il devient mature deux semaines après sa naissance.

L’enfance et la jeunesse des poissons killis sont considérées comme les plus courtes sur Terre. Ils atteignent la maturité sexuelle deux semaines après leur naissance, selon des scientifiques tchèques.

«Nous avons longtemps supposé que certaines populations de ces poissons pourraient se développer rapidement dans certaines conditions. Mais nous ne pouvions pas penser que cette maturité aussi rapide n’était pas une exception, mais la norme pour les killis», a expliqué Martin Reichard de l’Institut de biologie des vertébrés de l’Académie tchèque des sciences à Brno, selon la revue Current Biology.

Un environnement potentiellement dangereux et instable contribue à la survie et à la prolifération des animaux, atteignant leur maturité sexuelle très rapidement. Ces petits animaux, en effet, passent une partie de leur vie en forme d’œufs de poissons, au fond des lacs où leurs parents vivaient. Quand commence la saison des pluies, les œufs de poissons séchés ressuscitent et les killis commencent rapidement à grandir. 

Afin d’observer leur croissance, les scientifiques ont attrapé périodiquement des poissons dans des flaques dans la savane et suivaient le cycle de vie de cette espèce pour calculer combien de temps ils vivaient habituellement.

Il est apparu que les expériences en laboratoires minimisaient fortement la vitesse de développement des poissons. Dans les lacs, cette espèce a atteint sa maturité sexuelle en deux semaines. Sur cette période, leur masse augmentait de plusieurs centaines de fois, et leur longueur d’environ 10 fois.

Cette espèce vieillit rapidement, ce qui permet d’observer les maladies liées à l’âge, y compris la dégénération du système nerveux et le cancer. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here