La police de l’Ohio, aux États-Unis, a découvert plus de 600 oiseaux entassés dans une petite maison de la banlieue de Colombus. On ignore pour le moment les motivations de la propriétaire.

Sans un appel de la part des voisins, les autorités auraient pu ne jamais découvrir cette maison et son stupéfiant secret. Mardi 14 août, quelque 600 oiseaux exotiques ont été retrouvés dans ce pavillon de 90 m², situé dans un quartier tranquille de la ville de Colombus, le chef-lieu de l’État de l’Ohio, aux États-Unis.

225 cages dans la maison

Des peaux déplumées, des becs et des serres beaucoup trop longs et des problèmes respiratoires : les oiseaux récupérés étaient dans un piètre état, mal nourris pour la plupart et beaucoup d’entre eux mal en point. Certains étaient blessés, voire mutilés, rapporte la police de Colombus.

Dans 225 cages « incroyablement surpeuplées », rapportent les policiers, la propriétaire de la maison conservait de nombreuses espèces aviaires : des perruches, des cacatoès, des pinsons, des aras, des perroquets gris africains, des calopsittes élégantes et bien d’autres encore.

Les photos de l’opération de sauvetage montrent des cages entassées jusqu’au plafond. (Photo : ASPCA)
Le bungalow où étaient entassées les centaines d’oiseaux. (Photo : capture d’écran Fox 28)

« Le nombre d’oiseaux était tout bonnement ahurissant, témoigne Rachel Finney, présidente de l’association de protection des animaux Colombus Humane, à la chaîne de télévision locale NBC 4. C’est la première fois que nous voyons une telle concentration d’oiseaux ou d’animaux, entassés en un seul et même endroit. »

En tout, il a fallu 13 heures à l’équipe d’intervention pour vider entièrement la maison, avec l’aide de l’association de protection des animaux Columbus Humane et de l’ASPCA (American Society for the Prevention of Cruelty to Animals). Les oiseaux ont été retirés de la maison un par un.

Plainte pour « syllogomanie »

C’est un signalement des voisins et une plainte pour négligence animale et syllogomanie (c’est-à-dire une tendance à l’accumulation compulsive, qui peut être considérée comme une nuisance suffisante pour alerter les autorités) qui a conduit les policiers à cette adresse des quartiers nord de Columbus.

Au micro de la chaîne NBC4, Bobby Garcia, une voisine, raconte : « Je sentais une forte odeur d’excréments en passant devant le matin et toutes les mouches attirées par les oiseaux arrivaient jusque chez moi… »

Un oiseau exotique aux plumes décolorées et ternes et au bec trop long, retrouvé dans la maison de l’Ohio. (Photo : ASPCA)

La propriétaire de la maison n’a pas été identifiée par la police, et pour le moment aucune accusation criminelle n’a été portée à son encontre. On ignore encore tout de ses motivations. Les associations de défense des animaux ASPCA et Columbus Humane continuent de fournir des informations au procureur local pour aider l’enquête.

L’opération était d’une telle ampleur que les portes de l’association Columbus Humane sont restées fermées ce jour-là et les adoptions prévues ce mardi ont dû être repoussées. Chaque oiseau doit subir un examen vétérinaire, afin de déterminer ceux qui pourront être adoptés par de nouveaux propriétaires prochainement.Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here