Les rennes se réfugient dans les tunnels norvégiens pour échapper aux fortes chaleurs qui frappent le pays, jusque dans l’Arctique. Les autorités ont appelé les automobilistes à la vigilance.

La canicule atteint aussi l’Arctique et ses habitants peu habitués aux fortes chaleurs. Les rennes norvégiens cherchent donc la fraîcheur partout où ils le peuvent. Les autorités du pays ont appelé les automobilistes à redoubler de vigilance face aux animaux, nombreux à se réfugier dans les tunnels en quête d’un peu de fraîcheur.

« Il fait très chaud depuis des semaines dans le nord de la Norvège. Les animaux se retirent vers des endroits un peu plus frais », a expliqué jeudi à l’AFP Tore Lysberg, un responsable de Statens Vegvesen, l’agence gouvernementale norvégienne chargée des routes.

« Tant les rennes que les moutons trouvent refuge dans les tunnels et les parties ombragées pour se rafraîchir », a-t-il souligné.

Si le phénomène n’est pas nouveau, il est particulièrement d’actualité cette année en raison de l’envolée du mercure.

Records de températures en Norvège

Des records saisonniers ont été enregistrés mercredi dans les régions les plus septentrionales du pays par l’institut météorologique norvégien : une température de 31,2 °C a été relevée dans le comté de Finnmark, haut lieu de l’élevage de rennes, situé bien au-dessus du cercle polaire arctique.

La région est si chaude qu’elle a connu depuis le début de l’année 12 nuits dites « tropicales », c’est-à-dire avec des températures nocturnes supérieures à 20 °C, selon l’institut météorologique.

Si aucun accident grave impliquant des animaux n’a pour le moment été signalé, Statens Vegvesen, qui qualifie la situation de « défi », a néanmoins multiplié les messages pour sensibiliser les automobilistes.

Cette agence gouvernementale devrait recevoir un coup de pouce de la météo, un retour vers la normale étant attendu à compter du week-end. Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here