Pour les adeptes du paranormal, les crop circles qui apparaissent dans les champs de blé seraient l’œuvre d’aliens. Pour les sceptiques, ils seraient d’origine humaine. Pour trancher le débat, des youtubeurs ont réalisé une petite expérience instructive.

Cette fois, ils ont frappé à Sarraltroff (Moselle). Ils ? Les extra-terrestres bien sûr ! C’était le 9 juin et comme à leur habitude, ils ont laissé une trace de leur passage dans un champ de blé : un immense crop circle ou cercle de culture en français ou encore agroglyphe. Le dessin géant est formé d’épis couchés par “une technologie alienne”. Il est composé de plusieurs cercles disposés de manière énigmatique voire ésotérique et dont la « géométrie parfaite” ne peut s’apprécier que vue du ciel.

Selon les exégètes de la chose, cette géométrie est d’ailleurs trop parfaite pour être l’oeuvre de simples êtres humains. La preuve, donc, qu’il s’agit bien d’une production extra-terrestre… Le champ est alors devenu un véritable lieu de pèlerinage New Age, chargé “d’énergie”, “de vibrations” et autres fluides cosmiques obscures.

Malheureusement – pour les exégètes – ce crop circle a bel et bien été réalisé par des humains ordinaires… ou presque. Effectivement, le 24 août, de joyeux youtubeurs ont révélé qu’ils étaient les auteurs de l’agroglyphe de Sarraltroff. Ces mordus de science, sont surtout adeptes de la zététique, l’étude rationnelle de phénomènes prétendument extraordinaires (paranormal, pseudo-sciences, pseudo-médecines etc…). Ils étaient aidés par deux ufologues sceptiques, rompus à l’analyse des phénomènes supposés extra-terrestres. Armés de simples mètres rubans pour les mesures et de quelques bières,  les membres du commando ont agi en pleine nuit à la lueur de leurs torches frontales.

Une planche sous le pied tenue à chaque extrémité par une ficelle, ils ont écrasé minutieusement les blés dans le champ d’un agriculteur complice (voir les explications de la méthode dans la vidéo). L’opération a duré à peine une heure. Et à la différence d’insaisissables extra-terrestres, les youtubeurs ont tout filmé. Les séquences sont diffusées et largement commentées sur Astronogeek, la chaîne Youtube d’Arnaud Thiry, l’initiateur du projet (trois épisodes sont prévus).

Note : Début de conception du Crop Circle à 21 min 24 secondes

Ses collègues diffusent eux aussi les images et les analysent chacun à leur manière sur leurs chaînes respectives : Hygiène Mentalela Tronche en Biaisle Defakator et un Monde Riant.

L’objectif n’était pas de se moquer de ceux qui croient aux extra-terrestres, nous assure Arnaud Thiry. Nous voulions tester la méthode qui permet aux experts d’affirmer si un crop circle est une oeuvre extra-terrestre ou humaine.” Une véritable expérience en aveugle. En d’autres termes, est-ce que ces experts, ne connaissant pas l’origine du crop circle, sont capables de déterminer, comme ils le prétendent, s’il a été produit par des humains. La réponse est clairement non. “Tous ceux qui sont venus sur place ont affirmé qu’il s’agissait bien d’une réalisation extra-terrestre », confirme Arnaud Thiry.

« Ce crop est tellement élaboré. C’est vivant, comme dans les cathédrales ou devant un menhir. Un humain n’aurait pas pu le faire. »

Umberto Molinaro, le plus populaire d’entre-eux, est lui aussi tombé dans le panneau. Ce conférencier français, auteur de quatre livres sur le sujet, s’est rendu sur place. Entouré de nombre de ses fidèles qui le suivent notamment sur Facebook ou lors d’une émission diffusée sur la chaîne Youtube CTVM TV, il a pu observer le nouveau “message” laissé par ceux qu’il appelle tantôt “les Etres de Lumière” tantôt “les Galactiques”.

Ainsi, interrogé par une journaliste du Républicain Lorrain, il ressort l’argument de la complexité du motif :  » Ce crop est tellement élaboré. Chaque cercle est lié aux autres par des rapports particuliers. C’est vivant, comme dans les cathédrales ou devant un menhir. Un humain n’aurait pas pu le faire.  » L’occasion d’improviser avec ses amis une séance collective de captation d’énergies et de vibrations assurément cosmo-telluriques.

Alors forcément, quand deux mois plus tard il apprend que les cercles de culture ont été réalisés non pas par des Galactiques, mais par des humains, il change de version. Il affirme notamment qu’il n’a jamais dit qu’il s’agissait d’un “vrai crop circle” (d’origine extra-terrestre).

Contacté par téléphone il nous confirme : Je n’ai jamais authentifié ce crop circle. Pour le faire il faut prélever de la terre et analyser sa résistivité.” (sic). Il poursuit : J’ai tout de suite vu que c’était un faux. Pourtant, sur Facebook et sur Youtube, l’expert français n’a pas cessé de gloser sur l’authenticité de l’oeuvre, assénant, photos à l’appui, tous les indices qui permettent de distinguer la main de l’Etre de Lumière du pied de l’être humain.

Outre la complexité du motif, les partisans de l’hypothèse extraterrestre évoquent par exemple la présence de blés coudés. Il s’agit en fait de tiges qui se redressent partiellement vers le ciel. Le phénomène serait l’oeuvre “d’une résonance vibratoire” caractéristique de la technologie alien. Pourtant, comme l’ont montré les youtubeurs, la technologie terrestre consistant à aplatir le blé avec une simple planche de bois, produit les mêmes effets. Le blé coudé s’explique par l’héliotropisme, littéralement une attirance pour le soleil, qui pousse une plante vivante, dépendante de la photosynthèse, à s’orienter naturellement vers la lumière.

Mieux encore, Umberto Molinaro commente la présence de mouches mortes collées sur les épis de blé. Là encore, il s’agit pour lui des effets secondaires de la méthode extra-terrestre. Et pour l’affirmer avec plus de force, il fait appel à une autorité dans le domaine : Valentin, un jeune homme décédé depuis plusieurs années et en contact direct avec les Galactiques… L’explication de Valentin relayée par Umberto Molinaro est alors limpide : “Les insectes sont immobilisés sous les effets vibratoires. Ca les scotche sur place. Ils n’ont plus la force de réagir.”

Au téléphone, le malaise est perceptible. Umberto Molinaro nous confie qu’il a été piégé. Il accuse les youtubeurs d’avoir étudié sa technique pour l’induire en erreur. Mais comme le montre la vidéo, la bande de sceptiques n’a fait qu’écraser le blé en suivant la méthode de la planche de bois abondamment décrite sur Internet. Mieux, le rapport VECA, rédigé par Gilles Munsch du Groupe d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (GEIPAN) au Centre national d’études spatiales (CNES), révèle tous les éléments qui permettent de montrer qu’un crop circle a été réalisé par l’homme.

Un rapport consultable par tous car en accès libre sur Internet. Gilles Munsch est d’ailleurs venu lui-même, à titre personnel, sur le champ de Moselle : “En quelques minutes il a conclu que c’était l’oeuvre d’humains. Il m’a même décrit comment ils avaient procédé, dans quel ordre ils avaient dessiné les cercles. J’ai du rapidement lui avouer que c’était nous”, raconte Arnaud Thiry.

Coincé par la simplicité de la démonstration, Umberto Molinaro s’emporte et lâche un argument inattendu : “Quand j’emmène des gens sur un crop circle, on est à un autre niveau. On n’est pas là à chercher le vrai et le faux parce qu’on s’en fiche. Ce qu’on retrouve dans un vrai ou un faux crop circle n’est pas lié au crop circle lui-même. On est lié déjà à quelque chose de plus grand que nous.”

Cette histoire de vrai ou faux extraterrestres pourrait faire sourire, faisant passer les adeptes des crop circlespour de doux rêveurs. Mais une vidéo filmée en caméra cachée par Arnaud Thiry sur le site de Moselle, montre un toute autre visage de l’univers parallèle dans lequel ils évoluent : celui de “vibrations” ou encore “d’énergies” bienfaitrices laissées par les Galactiques et qui seraient dotées d’un pouvoir guérisseur.

L’une de ces adeptes de la théorie extra-terrestre explique ainsi qu’en venant sur le crop circle « vous pouvez vous reconnecter avec votre ADN ». Elle évoque même le cas d’une femme qui aurait guéri de son cancer ! Une autre conseille d’abandonner les “médicaments  chimiques” et la médecine conventionnelle.

Et d’affirmer : “Le cancer pour moi, c’est une maladie de l’âme.” Umberto Molinaro lui-même n’hésite pas dans ses vidéos à affirmer ses positions anti-vaccinales (voir à partir de 53’00) ! Lors d’une émission diffusée par la chaîne Youtube CTVM TV il discute abondamment avec l’animatrice Sylvie Richard, des effets thérapeutiques “des taux vibratoires” enregistrés sur les crop circles (voir à partir de 6’50). Une véritable dérive thérapeutique sur fond de communication avec les morts et les extraterrestres, bien éloignée de l’image de doux rêveurs inoffensifs.Source

2 Commentaires

  1. [Le commentateur :] « Est-ce que ces experts, ne connaissant pas l’origine du crop circle, sont capables de déterminer, comme ils le prétendent, s’il a été produit par des humains. La réponse est clairement non. »
    Pure désinformation. Un expert est parfaitement à l’aise pour ici détecter un faux crop circle réalisé par des amateurs, puisque deux des trois critères principaux qui permettent de détecter un faux sont clairement visibles sur l’image arrêtée illustrant l’article.
    1. Figure parallèle aux sillons de tracteur : non
    2. Centre de la figure situé sur un sillon de tracteur : oui
    3. Imperfection du tracé : oui
    Difficile ici de juger si les tiges de céréales sont cassées ou non, ni si elles sont couchées à la base ou courbées au niveau d’un noeud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here